La sortie de l'euro pourrait être abandonnée par le FN...!? le crépuscule de Florian Philippot?

 (Photographie d'illustration)

FIN DE CYCLE !? Le numéro 2 du parti d'extrême droite est de plus en plus fragilisé...


Pour , tout ça ressemble à un mauvais rêve. Lui, le numéro 2 du , qui a depuis plusieurs années l’oreille de , serait poussé vers la sortie ? Il faut dire que le député européen s’est tiré une balle dans le pied. En mai dernier, il menace : si le FN abandonne le projet de sortie de l’euro, il quittera le parti. « Je ne suis pas là pour garder un poste à tout prix et défendre l’inverse de mes convictions profondes ».

La « ligne Philippot » de plus en plus critiquée

Le débat est ancien au , mais depuis peu, tout s’accélère. Après l’échec de la présidentielle, la « ligne Philippot » est critiquée de plus en plus ouvertement. Bernard Monot, conseiller économique de Marine Le Pen s’est montré catégorique mercredi : « Deux Français sur trois n’ont pas validé nos solutions, ni en 2012, ni en 2017. C’est une impasse politique. Même si nous avions raison économiquement, nous devons mettre ce projet dans un carton et proposer autre chose », lance-t-il dans Le Figaro.

 Florian Philippot - Benjamin CREMEL / AFP
Florian Philippot - Benjamin CREMEL / AFP ↘️ docjeanno.fr ✠ Doc Jean-No®

L’autre « monsieur éco » du parti, Jean-Richard Sulzer, ne dit pas autre chose: « Le FN reste sur sa position initiale à savoir que l’euro n’est pas en soi une bonne chose. Mais le peuple français a voté. Laissons l’euro mourir de sa belle mort. Les Français ne veulent pas être les premiers à quitter le navire. Dans cette attente, il nous reste assez de marge de manœuvre pour avoir une politique financière et monétaire autonome ».

Retour vers les priorités du FN

Surtout, le conseiller régional FN des Hauts-de-France veut réorienter le parti vers ce qu’il considère être ses priorités. « Florian Philippot a un peu monopolisé les médias pour parler de l’euro, un thème angoissant pour les Français, au lieu d’invoquer la submersion migratoire ou la sécurité ».

Dans l’entourage de l’intéressé, on tente de nuancer. « On peut supposer qu’en attaquant la sortie de l’euro, ces personnes attaquent Florian. Certains essayent de profiter du contexte un peu tendu pour jouer leurs cartes », reconnaît un proche de l’eurodéputé. « Mais il faut relativiser, les personnes qui s’expriment contre nous ne sont pas des figures nationales de premier plan… Sur le fond, nous ne sommes pas inquiets. Marine et Florian sont sur la même ligne ».

« Son influence décline »

Une ligne sur laquelle il semble y avoir un peu de friture. « J’attends que Marine redevienne elle-même, elle a besoin de vacances. Qu’est-ce que c’est que cette histoire de se couper de son aile la plus moderne ? » s’est interrogé récemment Florian Philippot, quelques jours après un coup de fil « rude » avec la patronne du FN, rapporte l’AFP.

A l’origine, l’éviction inattendue de Sophie Montel de la présidence du groupe FN en région Bourgogne-Franche-Comté, sur demande de Marine Le Pen. Certains ont vu dans cette éviction d’une proche de Florian Philippot le début d’une disgrâce à venir.

« Il n’y a jamais eu d’ère Philippot, il n’y a qu’un seul chef : Marine Le Pen. On voit toujours les mêmes personnes dans les médias, mais je ne pense pas que Florian Philippot soit aussi populaire qu’il ne le croie au FN… Au vu des expériences vécues récemment et d’après les remontées de terrain, son influence décline », tacle Jean-Richard Sulzer. « Je me demande d’ailleurs si cette crispation sur l’euro n’est pas un motif pour quitter le Front. S’il ne veut pas rester, qu’il le dise ».

« Je pense qu’elle a compris qu’elle était mal guidée »

Reste que l’intéressé a répété ce jeudi son attachement au projet qu’il défend depuis des années. « Déjà en 2012, Florian Philippot avait menacé de démissionner si le FN renonçait à la sortie de l’euro. Marine Le Pen avait manqué de réalisme. Je m’étais alors aperçu qu’il exerçait sur elle une influence stupéfiante », se souvient Paul-Marie Coûteaux, à l’origine de la rencontre entre les deux en 2009.

L’ancien porte-parole de campagne de Marine Le Pen (avec qui il ne parle plus depuis des années) poursuit : « Je pense qu’elle a compris qu’elle était mal guidée, qu’il fallait qu’elle se délivre de ses conseils si elle voulait séduire une partie de la droite ».

« Marine a annoncé une refondation du FN, ça libère la parole, ce n’est pas anormal. Mais les militants et les sympathisants sont pour l’abandon de l’euro », avance l’entourage de Philippot. Les adhérents frontistes seront consultés au mois de septembre. Avant ça, le séminaire du FN les 21 et 22 juillet s’annonce déjà explosif.

 

 

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | 20minutes.fr/politique/ (Photographie d'illustration : Marine Le Pen et Florian Philippot en 2015 — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

  Source  ► 


Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No® .