Nantes: Plusieurs centaines de migrants en attente de régularisation errent dans les rues

Photographie d'illustration

Les Soudanais évacués de la maison qu’ils squattaient à l’est de Nantes sont loin d’être les seules demandeurs d’asile et à la rue. Ils seraient plusieurs centaines alors qu’une partie d’entre eux devraient être hébergés, comme le prévoit la loi.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Ils sont à la rue alors que ceux dont la demande d’asile est en train d’être étudiée devraient être hébergés, c’est ce que dit la loi. Sauf qu’il n’y a pas assez de place. Les centres d’accueils sont pleins depuis déjà plusieurs mois, les appartements et les chambres d’hôtel aussi.

Il y a aussi tout ceux qui attendent de pouvoir déposer leur demande d’asile. Un Soudanais, un Érythréen ou un Tchétchène qui arrive aujourd’hui à Nantes n’aura pas de rendez-vous pour le faire avant décembre ! Et, en attendant, là aussi c’est la débrouille explique Vanessa Bernard, en charge des questions juridiques à la Cimade. « Il y a ceux qui arrivent à se faire héberger chez des compatriotes, ceux qui tentent leur chance en appelant le 115, qui trouvent refuge à la gare aux urgences de l’hôpital. Il y a aussi ceux qui s’installent dans des squats. Ils sont de plus en plus nombreux et de plus en plus grands, avec des dizaines de personnes. Et il y en a quelques-uns, aussi, qui dorment sous des tentes ».

➤➤ A lire aussi : Calais: Encore et encore de nouvelles rixes entre migrants, une vingtaine de blessés

France Bleu  —  Merci à Pythéas

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec Koba | fdesouche.com (Photographie d'illustration : )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No® .