(Vidéo). Référendum en catalogne: la Guardia Civil bat en retraite sous les projectiles de la foule à Tarragone

Photographie d'illustration

Tandis que plusieurs vidéos sont apparues sur Twitter, attestant d'opérations policières musclées en marge du référendum sur l'indépendance de la Catalogne, le ministère espagnol de l'Intérieur a diffusé une séquence montrant des policiers attaqués.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Le scrutin sur l'indépendance de la Catalogne, interdit par Madrid, se tient dans une ambiance très tendue ce 1er octobre. Le ministère espagnol de l'Intérieur a publié une vidéo sur Twitter dans laquelle on voit des policiers de la Guardi Civil rejoindre précipitamment leur véhicule sous les huées et les jets de projectiles d'une foule de manifestants, à Tarragone.

Selon le ministère, 11 membres des forces de l'ordre (neuf agents de police et deux de la Guardia Civil) ont été blessés au cours d'opérations visant à empêcher la tenue du référendum d'autodétermination en Catalogne.

Du côté des électeurs, au moins 38 personnes ont été blessées lors d'affrontements avec la police, selon les services d'urgence catalans cités par Reuters. De nombreuses vidéos ont émergé sur les réseaux sociaux montrant la police charger sans ménagement des personnes venues glisser leur bulletin de vote dans l'urne.

➤➤ A lire aussi : (Vidéo). Référendum en Catalogne: 38 personnes blessées par des charges policières...

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com (Photographie d'illustration : © Albert Gea Source: Reuters)

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No® .