La une de Charlie Hebdo fait (encore) polémique : Tariq Ramadan «6e pilier de l'islam»

Capture d'écran de la Une de Charlie Hebdo

Pour son nouveau numéro, l'hebdomadaire satirique s'est choisi pour cible le théologien Tariq Ramadan, accusé d'agression sexuelle par plusieurs femmes. Les internautes goûtent diversement le lien entre ces accusations et l'islam.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Charlie Hebdo compte-t-il sur les polémiques que suscitent ses unes pour vendre plus ? Sans doute, car, tout aussi subversif qu'il se prétend, l'hebdomadaire satirique ne peut toutefois pas s'affranchir de la logique économique. Cette fois, c'est Tariq Ramadan, dont les accusations d'agression sexuelle qui le visent sont à la une des médias ces derniers temps, qui fait les frais de Charlie. L'hebdomadaire satirique allie cette fois humour noir, sexe et critique de l'islam.

Le numéro daté de ce 1er novembre 2017 représente ainsi l'intellectuel spécialisé en théologie islamique avec une érection conséquente.

Dans la bulle, le dessinateur fait dire à Tariq Ramadan : «Je suis le 6e pilier de l'islam», en référence aux cinq devoirs des musulmans pratiquants, dont par exemple le jeûne du Ramadan ou le pèlerinage à La Mecque. Le dessin n'a pas manqué de susciter des réactions parfois virulentes.

Un internaute, mécontent du dessin, juge ainsi le dessin de niveau CM2, exécuté par un «rebelle en carton», un «bobo parisien sous cocaïne».

Un autre internaute relève, selon lui, le caractère insultant et «abject» des unes de Charlie.

Pour un autre, l'hebdomadaire amalgamerait systématiquement les jeunes de banlieue et les musulmans avec le harcèlement.

Un utilisateur souligne pour sa part les choix éditoriaux de Charlie, effectués selon lui «juste pour le buzz et pour l'oseille».

Un autre rappelle que d'autres, non musulmans, sont aussi la cible d'accusations de viol ou de harcèlement sexuel, tel Roman Polanski ou Jean Lassalle.

Malgré tout, l'hebdomadaire a aussi ses défenseurs, dont, notamment, l'organisation féministe des Femen, qui s'est réjouie de la une.

«Y'a vraiment des gens plus choqués par cette Une de Charlie Hebdo que par le fait que Tariq Ramadan est peut-être un violeur ?», lance un autre utilisateur.

«Merci Charlie Hebdo de dire la vérité», s'enthousiasme encore une autre.

Parmi ses nombreux dessins placés en une, Charlie Hebdo avait suscité un tollé en août dernier, à l'occasion des attentats en Catalogne, avec le titre ironique : «Islam, religion de paix». L'hebdomadaire soufflerait-il sur les braises ?

➤➤ A lire aussi : Tariq Ramadan: «soit vous êtes voilée, soit vous êtes violée», selon son accusatrice

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com (Photographie d'illustration : Capture d'écran de la Une de Charlie Hebdo, Twitter @cocoboer, DR )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No® .