Photographie d'illustration

L'homme suspecté d'avoir foncé sur des piétons et des cyclistes à Manhattan s'appellerait Sayfullo Saipov, selon plusieurs médias américains. Agé de 29 ans, il serait originaire d'Ouzbékistan et serait arrivé sur le sol américain en 2010.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Les autorités américaines ont annoncé que l'assaillant qui a tué au moins huit personnes en fonçant en camionnette sur des piétons et des cyclistes le 31 octobre à Manhattan était un homme âgé de 29 ans. Si les forces de l'ordre ont refusé de dévoiler officiellement son identité, de premiers éléments sont apparus dans les médias.

De nombreux journaux et chaînes d'information américains, dont ABC News, rapportent cependant que le suspect serait un dénommé Sayfullo Saipov, résidant de la ville de Tampa, en Floride. Le média NBC Washington précise qu'il serait originaire d'Ouzbékistan et qu'il aurait reçu une carte verte pour s'installer aux Etats-Unis en 2010.

Une photo présumée du document a été diffusée sur les réseaux sociaux. RT France n'a pas été en mesure de confirmer l'authenticité de celui-ci.

Lorsqu'il est sorti de son véhicule, l'homme a crié «Allah Akbar» d'après des sources policières et des témoins. Ce qui a en partie motivé la décision des autorités à évoquer un «acte terroriste lâche», selon les mots du maire de la ville, Bill de Blasio. Armé d'un lanceur de paintball et d'un pistolet à plomb, il a été neutralisé par les forces de l'ordre qui lui ont tiré dessus, le blessant à l'abdomen.

➤➤ A lire aussi : Vidéo choc de l'attaque de New York à Manhattan qui a fait au moins huit morts

Même si aucun responsable n’a pour l’instant officiellement fait de lien entre le groupe terroriste Daesh et cette attaque, une source au sein des forces de l’ordre américaines a affirmé à CNN que ce lien pourrait bien exister. Selon cette source, une lettre a été retrouvée dans le camion de l’attaquant, où serait écrit qu’il avait agi «au nom de Daesh».

Auparavant, Donald Trump avait déjà mentionné le groupe terroriste dans un de ses tweets, quelques heures après l’attaque. «Nous ne devons pas permettre à Daesh de revenir, ou de pénétrer notre pays après l’avoir vaincu au Moyen-Orient et ailleurs. C’est assez !», a ainsi tweeté le président américain.

Néanmoins, selon le général américain en retraite Paul Vallely, interrogé par RT, l’auteur de l’attentat aurait bien pu se radicaliser à l’intérieur des Etats-Unis, affirmant que la mosquée de la ville de Tampa, où résidait le suspect, était connue pour des «activités de recrutement».

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF, envoyer à un ami ...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No® .