Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

RÉCAP' ! Front national: Discours de Marine Le Pen, militants, pronos...Ce qu'il faut retenir week-end lyonnais ~ DJN®

 Marine Le Pen, présidente du Front national et candidate à la présidentielle

RECAP' !   La dirigeante du Front national a lancé le top départ de sa candidature pour l’élection présidentielle lors d’un grand raout à Lyon ce week-end…

 

De : Envoyée spéciale 20minutes à Lyon (Rhône),

Le Front National a organisé samedi et dimanche à Lyon des « assises » pour lancer la campagne de Marine Le Pen à la présidentielle. La dirigeante frontiste, qui s’est exprimée dimanche devant plusieurs milliers de militants, a prédit que « 2017, c’est la bonne ». Retour sur les faits marquants de ce grand raout frontiste…

Match des meetings à Lyon

La ville de Lyon est devenue ce week-end la capitale de la politique avec pas moins de trois rassemblements de candidats à la présidentielle. Outre le raout frontiste, de grandes réunions publiques ont été organisées par (En Marche) et (France insoumise). Des meetings concurrents raillés par les frontistes, notamment par qui a ironisé, samedi, à propos de la supposée « bande des -on » Hamon, Macron, Mélenchon, Fillon. « Les on, ça ose tout », a lancé la députée, provoquant l’hilarité des militants.

Un meeting au détail clinquant

Considéré comme l’un des événements phares de la campagne de , la logistique du rassemblement lyonnais a été conséquente. Présence de plusieurs milliers de militants, clip vidéo léché en préambule de la prise de parole de Marine Le Pen, final pyrotechnique, drapeaux donnés aux militants, le show a été assuré dimanche. Avec un mini-objet pour un maxi-effet : un pin’s lumineux « Marine présidente » arboré par plusieurs milliers de personnes.

L’unité proclamée

Pour cette campagne présidentielle, les divergences entre les lignes de Florian Philippot et de Marion Maréchal-Le Pen semblent enterrées provisoirement. « Les relations avec Marion Maréchal-Le Pen sont très bonnes et constructives », répond Florian Philippot à 20 Minutes. Sans ajouter un mot de plus. « Ce qui s’est passé entre [querelle commencée à propos de l’avortement], c’est un problème personnel et pour la campagne il n’y a pas de problème », relativise Jean-Lin Lacapelle, vice-président du groupe FN en Ile-de-France et membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen.

Un projet entre fondamentaux et évolutions

Le parti a communiqué samedi les 144 « engagements » du projet présidentiel de . Si ce programme reste globalement dans la ligne de celui présenté en 2012, certains points évoluent, comme la peine de mort transformée en « perpétuité réelle », ou la sortie de l’euro qui n’est plus prioritaire. Restent les fondamentaux sur l’immigration, rappelés par Marine Le Pen lors de son discours dimanche : « Ceux qui sont venus en France c’est pour trouver la France, pas pour la transformer à l’image de leur pays d’origine. Ou alors, s’ils voulaient vivre comme chez eux, il leur suffisait de rester chez eux ».

Des militants du Front national lors du discours de campagne de Marine Le Pen, candidate du FN, le 5 février 2017 à Lyon
Des militants du Front national lors du discours de campagne de Marine Le Pen, candidate du FN, le 5 février 2017 à Lyon - CHAMUSSY/SIPA

Interrogé sur les concurrents à l’élection présidentielle, Florian Philippot, vice-président du FN, donne un pronostic loin des enquêtes d’opinion du moment. Le vainqueur de la primaire « ferait un très beau débat de second tour. Je crois que c’est lui qui sera au second tour plutôt qu’Emmanuel Macron », juge le frontiste. « Macron va faire pschitt. Et Fillon, je n’y crois pas », avance encore le frontiste.

Un soutien médiatisé d’un artiste à Marine Le Pen

Le monde des arts rétifs au Front national ? Le parti a souhaité conjurer le sort en affichant le soutien de l’ancien comédien de « Palace » Franck de Lapersonne, samedi. L’homme a soulevé l’enthousiasme des militants avec sa sortie « Victor Hugo n’a pas appris l’arabe à l’école et cela me fait plaisir de le savoir ». Un discours qualifié dimanche de « brillant et très drôle » par Florian Philippot. « Ça m’a fait penser à Jacques Chirac, c’est une petite référence gaulliste. [Franck de Lapersonne] a fait explicitement référence à la volonté de [la ministre de l’Education] Najat Vallaud-Belkacem de développer les cours d’arabe à l’école », a avancé le vice-président du FN.

Des militants gonflés à bloc

Si Marine Le Pen arrive en tête des sondages pour le premier tour depuis le début du mois de janvier, la candidate est pourtant annoncée largement battue au second. Pas de quoi décourager des militants rencontrés par 20 Minutes à Lyon, dont plusieurs se sont dit certains d’une victoire à la présidentielle.

 

Par : Anne-Laëtitia Béraud   | 20minutes.fr...

Source :   20minutes.fr  ► 


✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr