Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Vladimir Poutine un vrai «dur à cuire» pour Donald Trump... !

 (Photographie d'illustration)

Interrogé lors d'une interview éclair où il était invité à donner son avis sur plusieurs figures politiques, a néanmoins précisé qu'il ne connaissait pas son homologue russe et qu'il ignorait ses projets pour la Russie.

 

Dans le cadre d'une interview éclair au cours de laquelle il était invité à décrire en quelques mots des personnalités dont les noms lui étaient soumis, Donald Trump a qualifié son homologue russe de «dur à cuire» dans la soirée du 18 mars. 

Invité de l'émission Watters World sur Fox News, le président des Etats-Unis a toutefois tenu à préciser qu'il ne«connai[ssait] pas» le président russe personnellement. En effet, dans un contexte où toutes sortes d'accusations, pourtant réfutées par le renseignement américain, fusent dans la presse quant au lien présumé entre les deux hommes, Donald Trump ne pouvait pas se priver d'une telle précision. «J'ignore ce qu'il a prévu pour la Russie, on le découvrira bien un jour je suppose», a-t-il également ajouté.

Comme à son habitude, le président américain n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a été invité à réagir à propos de certains de ses adversaires politiques. A propos d'Elizabeth Warren, sénatrice démocrate du Massachusetts souvent présentée comme la nouvelle Hillary Clinton, il a sèchement observé qu'«elle perdrait douloureusement» si elle venait à l'affronter dans les urnes. 

Au sujet du rappeur Snoop Dogg, qui a brandi un pistolet en plastique sur la tempe d'une poupée à l'effigie du président américain, ce dernier a estimé : «C'est un acte terrible, et sans doute une tentative de publicité de la part de quelqu'un dont la carrière est un échec.» 

Inévitablement, Hillary Clinton faisait partie du lot. Depuis sa victoire, Donald Trump s'est distingué en ménageant son ancienne rivale, contre laquelle il s'était montré féroce lors de la campagne électorale. Cette fois encore, il s'est contenté de la décrire en un seul mot : «déçue».

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/international/...

Source :   francais.r  ► 


✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr