Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Un groupe de jeunes crient «Allah Akbar !» dans un avion et provoquent l'évacuation de l'appareil

Photographie d'illustration

Un groupe de jeunes fortement alcoolisés qui se rendaient de Bruxelles à Barcelone en avion a cru drôle de crier «Allah Akbar !» avant le décollage. Cette plaisanterie a provoqué l'intervention de la police et retardé le vol de plus de deux heures.


Certaines plaisanteries sont à éviter dans certains contextes, particulièrement en période de menace terroriste : un groupe de sept jeunes l'aura appris à ses dépens le 2 septembre dernier au matin.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Une bande d'amis, qui se rendaient de Bruxelles à Barcelone où ils devaient participer à un enterrement de vie de garçon ainsi qu'à un match du FC Barcelone, venaient d'embarquer à bord d'un Boeing 737 de la compagnie Ryanair, après avoir bu quelques verres malgré l'heure précoce de la journée.

L'un des membres du groupe, sans doute pour faire une plaisanterie, a alors crié : «Allah Akbar», le cri que poussent habituellement les terroristes islamistes avant de passer à l'acte. Un autre, peu de temps après, a évoqué la présence d'une bombe. Il n'en a pas fallu davantage pour que des passagers inquiets préviennent le personnel de bord, qui, préférant ne prendre aucun risque, a alors prévenu la police. 

Rapidement, tout l'avion a été évacué. Les forces de l'ordre ont dû fouiller l'appareil à l'aide de chiens, à la recherche d'éventuelles traces d'explosif. «Rien n’a été découvert», a fait savoir Carol Vercarre, porte-parole du parquet de Hal-Vilvorde.

Les sept jeunes ont été débarqués du vol à la demande du commandant de bord, avant d'être entendus par la police. «Les versions ne correspondent pas entre elles : d’autres témoins peuvent être entendus mais ils ont pris l’avion pour Barcelone... Nous verrons les responsabilités à leur retour», poursuit Carol Vercarre. Le vol Bruxelles-Barcelone, quant à lui, a subi un retard de 2 heures et demi.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com/international/ (Photographie d'illustration : Décollage d'un avion Ryanair )

  Source  ► 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr