Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Après les États-Unis, Israël se retire aussi « L’Unesco est devenue le théâtre de l’absurde où l’on déforme l’histoire au lieu de la préserver »

Photographie d'illustration

Israël a engagé des procédures pour quitter l’Unesco, dans la foulée des États-Unis qui dénoncent des « préjugés anti-israéliens » de l’organisation onusienne.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé jeudi qu’Israël avait engagé les procédures nécessaires en vue de son retrait de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco),  à la suite des États-Unis .

« L’Unesco est devenue le théâtre de l’absurde où l’on déforme l’histoire au lieu de la préserver« , a indiqué Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Le problème d’Hébron

La dernière décision de l’Unesco vivement critiquée par Israël  et les Etats Unis date du mois de juillet. L’organisation a alors classé la vieille ville d’Hébron comme un patrimoine « palestinien » menacé par la colonisation israélienne. Hébron est une ville antique juive depuis 4 000 ans.

La Caveau des Patriarches du Judaïsme se trouve à Hébron actuellement occupée par les palestiniens.

A plusieurs reprises, Israël avait aussi contesté plusieurs résolutions  portant sur Jérusalem  qui reniaient là aussi le lien historique entre les Juifs et la ville sainte. Israël avait d’ailleurs suspendu tous ses liens de travail avec l’Unesco après un vote sur Jérusalem, il y a tout juste un an.

L’Unesco déforme « l’histoire juive »

Et sur le sujet, la classe politique israélienne est assez unanime : « L’Unesco ne s’occupe pas de l’histoire. Elle s’occupe de déformer l’histoire juive », a également jugé le chef du parti travailliste, l’une des principales formations d’opposition.

Des « préjugés anti-israéliens »

➤➤ A lire aussi : La France «regrette» le retrait américain de l'UNESCO, «Préjugés anti-israéliens» Israël se réjouit d'une «nouvelle ère»

Les États-Unis ont annoncé jeudi leur retrait de l’Unesco au 31 décembre 2018, arguant de motifs financiers mais aussi des « préjugés anti-israéliens » de l’organisation de l’ONU. La décision américaine est « courageuse et morale », a estimé le chef du gouvernement israélien, selon le communiqué. Ce dernier a donné instruction à son ministre des Affaires étrangères de préparer le retrait de l’État hébreu, qui était membre de l’organisation des Nations unies depuis 1949.

© Sandra Wildenstein pour Europe Israël

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec Sandra Wildenstein, Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv | www.europe-israel.org (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr