Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Pour le président Macron, Daesh sera bientôt vaincu, mais la menace djihadiste persistera...

Photographie d'illustration

Le président français a estimé que la victoire militaire contre le groupe Etat islamique serait totale dans «les prochains mois» en Irak et en Syrie, mais qu'elle ne serait pas suffisante pour venir à bout de la menace djihadiste.


➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

«Nous avons gagné à Raqqa et les prochaines semaines et les prochains mois nous permettront, je le crois profondément, de gagner complètement sur le plan militaire dans la zone irako-syrienne», a déclaré Emmanuel Macron le 9 novembre, en s'adressant aux troupes françaises basées à Abou Dhabi. Emmanuel Macron se trouve depuis le 8 novembre aux Emirats arabes unis, il a inauguré le Louvre Abou Dhabi, premier musée universel du monde arabe.

«Mais il n'en sera pas terminé pour autant de ce combat. La stabilisation dans la durée, la lutte contre les groupes terroristes seront d'indispensables compléments à la solution politique inclusive, plurielle, que nous voulons voir émerger dans la région», a-t-il ajouté.

Le président français a profité de l'occasion pour saluer «la coopération opérationnelle de très haut niveau» avec les Emirats, qui participent depuis 2014 à la coalition internationale anti-Daesh.

24 heures auparavant, l’armée syrienne avait annoncé avoir renversé le dernier bastion de Daesh en Syrie. Soutenue par le Hezbollah et l’aviation russe, elle a chassé le 8 novembre l'organisation terroriste d'Abou Kamal, dernière localité d'importance encore tenue par les djihadistes.

La veille, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, avait estimé que Daesh ne tenait plus que 5% du territoire syrien. Avant l'intervention russe fin 2015, l'organisation, alors au sommet de sa puissance, contrôlait jusqu'à 70% de la Syrie. La victoire d'Abou Kamal, après l'autre succès majeur des forces de Damas qu'a été la  reprise totale de la ville de Deir ez-Zor, encerclée par les djihadistes depuis 2014, annonce, selon le ministre russe, l'expulsion complète de l'organisation terroriste du pays.

Par : La rédaction Doc Jean-No® - avec | francais.rt.com (Photographie d'illustration : Archives )

  Source  ► 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr