Calais : Macron défend sa politique migratoire, «effort historique» pour «accueillir tout le monde»

Photographie d'illustration

Dans un exercice délicat de clarification de sa politique migratoire, le chef de l'Etat a tenté à la fois de rassurer les forces de l'ordre, les migrants et les associations qui les défendent... Tout en les mettant face à leurs responsabilités.


Articuler fermeté et réassurance, ne faire preuve d'aucune complaisance, que ce soit à l'égard des forces de l'ordre, des migrants et des associations de défense, tel était l'enjeu du discours fleuve (55 minutes) et parfois virulent d'Emmanuel Macron ce 16 janvier 2018 à Calais.

Sur fond de critiques de sa politique, le président a rappelé l'«effort historique», selon lui, fait par l'Etat pour trouver des solutions à la crise migratoire. «L'objectif, oui, il est bien d'accueillir tout le monde de manière inconditionnelle, de vérifier tout de suite, de pouvoir instruire rapidement [les demandes d'asiles], de protéger les uns, de raccompagner les autres», a-t-il martelé.

« Deux milliards d'euros pour l'hébergement d'urgence »

«Ce sont des êtres humains à qui nous avons ce devoir d'humanité», a encore rappelé Emmanuel Macron au sujet des migrants. «Il nous faut tout à la fois avoir cette humanité parce que ce sont des femmes et des hommes à qui nous la devons», a-t-il ajouté, annonçant que l'Etat prendrait en charge les distributions des repas jusque-là financées par les associations d'aide au migrants. Face aux critiques des défenseurs des migrants, Emmanuel Macron a dénoncé, sans ambages, des «contre-vérités».

«[Ceux qui] encouragent ces femmes et ces hommes à rester, à s'installer dans l'illégalité, voire à passer [au Royaume-Uni] prennent une responsabilité immense», a déploré le chef de l'Etat, invoquant plusieurs fois la «vérité» et dénonçant des «mensonges» propagés par les associations de défense. Aussi, Emmanuel Macron a-t-il fermement défendu son bilan humanitaire. «Depuis le mois de juillet dernier, nous avons poursuivi une ambition qui était inconnue jusque-là. 143 000 places financées par l'Etat sont ouvertes chaque nuit pour accueillir les personnes qui sont en détresse [...] nous avons consacré plus de deux milliards d'euros pour l'hébergement d'urgence», a-t-il   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr