Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

La République en marche a désormais sa «jambe» gauche

Photographie d'illustration

Sur les 312 députés de l'immense groupe parlementaire de La République en marche, une trentaine de députés se regroupent pour former un «pôle social». Selon Le Monde, ces élus veulent retrouver une sensibilité de gauche qu’ils estiment étouffée.


Ultra-majoritaire à l'Assemblée nationale avec 312 députés sur 577, le groupe parlementaire de La République en marche (LREM) compte aussi bien des anciens socialistes que des convertis du centre ou de la droite française.

Si bien que certains, pour la plupart des transfuges du Parti socialiste (PS), se sentent «étouffés» dans cet ensemble selon Le Monde du 13 janvier. L'une de ces députés, Brigitte Bourguignon, a donc pris l'initiative de fédérer près de 30 élus pour créer un «pôle social» au sein de LREM. «Je veux incarner la jambe sociale de la majorité», avoue-t-elle au quotidien. Selon le journal, cette aile gauche se serait déjà réunie à trois reprises (les 22 novembre, 13 et 20 décembre) et va désormais se réunir chaque mercredi pour identifier les projets auxquels elle pourrait apporter une touche sociale : «L’idée, c’est de réunir des députés appartenant à des commissions différentes pour voir comment on peut avancer nos positions sur les sujets de nos commissions respectives et réfléchir à des sujets qui ne sont pas mis en avant», argumente Brigitte Bourguignon.

Une aile gauche, fidèle à Emmanuel Macron

En revanche, elle l'annonce clairement : il ne s'agit en aucun cas d'une fronde menée au sein de LREM. «Notre démarche est uniquement constructive», ajoute-t-elle. La fidélité envers Emmanuel Macron reste d'ailleurs le leitmotiv du groupe. «Son objet n’est aucunement de retrancher mais d’apporter au débat d’idées, de proposer, de construire dans l’esprit voulu par Emmanuel Macron», affirme la députée du Pas-de-Calais sur Twitter.

Une démarche qui a toutefois suscité l'ironie de l'ancien ministre chargé de la Ville, le socialiste François Lamy : «30 députés ayant une "sensibilité sociale" sur  / ...

.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

Pour des raisons technique et financière, indépendantes de ma volonté, momentanément et pour un temps non défini, je me contenterai de relayer les liens des articles ....    Merci de votre compréhension, bien à vous !

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr