Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Pourquoi les migrants continuent de rêver d'Angleterre

Photographie d'illustration

Environ 600 migrants sont toujours à Calais dans l’espoir de traverser la Manche pour rejoindre l’Angleterre. Un "London calling" qui les pousse à prendre d’énormes risques. Même s’ils sont moins nombreux, pourquoi le Royaume-Uni attire encore et toujours ?


Emmanuel Macron a choisi Calais pour son premier déplacement sur l’immigration, ville emblématique de la crise migratoire. Le Président a rencontré ce mardi des élus, des associations, des migrants en plein débat sur le projet de loi destiné à réformer la politique migratoire et le droit d’asile en France. Avant d’aller à Londres ce jeudi, il devrait avec son homologue Theresa May annoncer des mesures pour "compléter les accords du Touquet", selon l'Elysée.

A Calais, plus d’un an après le démantèlement de la jungle, environ 600 migrants sont éparpillés dans la nature pour essayer chaque nuit de monter clandestinement à bord d’un camion qui traverse la Manche. Sans compter les autres migrants qui tentent leur chance depuis d’autres ports, Ouistreham, Cherbourg, ou encore Zeebruges en Belgique. Ils rêvent toujours d’Angleterre à tout prix. Pourquoi le Royaume-Uni reste-t-il un objectif pour les migrants depuis la fin des années 1990 ?

Des raisons économiques et un "path dependance"

Les premiers réfugiés arrivent en 1999 dans le nord de la France, suite à la guerre qui a éclaté au Kosovo. Les migrants sont environ 200, dans un camp de fortune à Sangatte, à 10 kilomètres de Calais, et ont pour objectif l’Angleterre. "Ensuite sont arrivés des Afghans, des Irakiens", explique Virginie Guiraudon, directrice de recherche au CNRS, spécialiste des politiques d’immigration européennes. "Dans les années 2000, les explications à ‘pourquoi l’Angleterre ? ‘ sont assez évidentes. La situation économique en Grande-Bretagne était plutôt favorable, mais aussi, à cause du fonctionnement du marché du travail, ultra-libéral, car il y a moins de contrôles de l’immigration irrégulière, c’est plus facile de trouver un petit travail. Il y avait aussi le fait, et c’est encore le cas aujourd’hui, que les migrants avaient des familles, des réseaux, ils avaient un point de chute en arrivant. "

A cela s’ajoute la connaissance de la langue anglaise, les migrants sont originaires d’anciennes colonies ou de pays liés au Royaume-Uni. "C’est ce qu’on appelle en   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr