Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Catherine Millet : en cas de viol, une bonne pipe et tu t’en sors !

Photographie d'illustration

Prévention du viol : une bonne pipe et tu t’en sors ! La déglingo Millet a franchi le mur du çon !
Photo : (google)


« Elle avait accepté la fellation que le violeur exigeait, puis il l’avait laissée. Elle avait sauvé sa vie. »

Diane de Bourguesdon : « Dans Le Point, Millet a fait allusion à une femme victime assassinée par son agresseur, en novembre 2007, alors qu’elle lui résistait. Pour l’écrivaine (?), mieux eût valu céder au violeur et ainsi sauver sa vie. (?) Elle critique le comportement d’une jeune femme sauvagement assassinée après avoir opposé une résistance farouche à son violeur. Comparant avec une précédente victime de ce même criminel, qui avait eu la vie sauve en cédant au violeur, la Millet trouve regrettable l’attitude de résistance au violeur !

« La position de Millet peut être résumée ainsi : mieux eût valu céder au violeur et sauver sa vie !

« Même si Millet considère l’acte sexuel (dans le viol) comme parfaitement anodin, et l’aborde avec un détachement total, ce n’est pas le cas de tout le monde, et probablement pas de la majeure partie des gens.

Lu sur Elle : « Millet : elle dérape (encore) pour justifier ses propos (de gauche) sur le viol. En décembre, elle a fait une déclaration fracassante (absurde) sur le viol sur « France Culture » (de gauche). Elle s’était « étonnée » que les victimes de viol soient « traumatisées » et avait « regretté » de ne pas avoir été violée… »

La Millet « réaffirme sa « compassion pour les frotteurs du métro », ces « hommes en errance sexuelle et souffrant de l’être ». Des mots (très rassurants) pour les victimes extrêmement nombreuses à avoir vécu cette situation d’agression sexuelle insupportable dans les transports. Millet a sa « méthode pour se bien comporter » lors d’un viol : « S’il m’était arrivé d’être brutalement contrainte à un rapport sexuel par un ou « des agresseurs », je n’aurais pas opposé de résistance car l’assouvissement de la pulsion fait retomber la violence » (du propos).

« J’avais été frappée (pas assez ?) par une affaire criminelle. Une jeune fille sauvagement assassinée dans un train de banlieue (pour) avoir opposé une résistance acharnée à l’homme qui avait voulu la violer. Or l’enquête a fait apparaître une autre femme, victime auparavant du même violeur, sur la même ligne de   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr