Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Coiffure non-coranique : un enseignant de Sarcelles condamné pour avoir rasé puis battu un élève

Photographie d'illustration

Jugeant que la coiffure d'un de ses élèves était «interdite par les règles coraniques», un enseignant d'une école coranique lui a rasé le crâne avant de lui administrer une «correction». Il a été condamné à 12 mois de prison dont quatre avec sursis.
Photo : (Source: Gettyimages.ru)


Fin avril, un garçon se rend comme chaque soir à son cours d'arabe à la mosquée des Sablons à Sarcelles, dans le Val-d'Oise. A la vue de sa crête décolorée, une coiffure selon lui «interdite par les règles coraniques», son enseignant décide de lui raser le crâne et l'humilie en le laissant à la merci des huées de ses camarades.

Voulant se venger, l'adolescent jette des œufs sur la porte du domicile de l'enseignant, qui appelle alors le beau-père du jeune homme pour lui demander l'autorisation de lui donner une «correction», selon les termes du professeur.

L'élève est alors pris à partie par plusieurs jeunes sollicités par l'enseignant. Gifles, coups de poing, «écrasements de tête» : le garçon a raconté à l'audience avoir subi pendant environ deux heures les coups de ses agresseurs, qui ne se seraient interrompus que pour lui donner de l'eau ou un mouchoir, avant de le ramener chez lui, ensanglanté.

A son retour, son beau-père feint de ne pas voir son visage tuméfié, yeux boursouflés et lèvres éclatées, selon une photo montrée à l'audience. Il est finalement conduit à l'hôpital à la demande de sa mère.

12 mois de prison pour violences volontaires avec séquestration

Comparaissant devant le tribunal correctionnel de Pontoise le 8 mars, l'enseignant a été condamné à 12 mois de prison dont quatre avec sursis. Trois autres prévenus, dont son frère âgé de 20 ans, et deux animateurs employés par la ville, âgés de 24 et 29 ans, étaient jugés pour avoir participé à l'agression de l'élève : ils ont été condamnés à des peines allant de six à huit mois dont quatre avec sursis, supérieures aux   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à docjeanno.fr ® .