Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Hommage à Arnaud Beltrame: «Avoir un héros national permet à la communauté de se réunir autour de lui»

Photographie d'illustration

INTERVIEW Ce mercredi a eu lieu la cérémonie d'hommage national au gendarme qui s'est sacrifié lors des attentats de l'Aude...
Photo : (Tristan Reynaud/SIPA)



  • Un hommage national a été rendu ce mercredi à Arnaud Beltrame. 
  • Le sacrifice du gendarme a été salué comme un geste héroïque. 
  • Un spécialiste explique pourquoi la figure du héros est si important pour une communauté. 

Depuis la semaine dernière, les hommages à l’action d’Arnaud Beltrame se succèdent. Le lieutenant-colonel, qui s’est sacrifié dans la prise d’otage de Trèbes, est souvent qualifié de « héros ». Dans son discours prononcé mercredi aux Invalides, Emmanuel Macron a également utilisé le terme : « [Le gendarme Beltrame] rejoint aujourd’hui le cortège valeureux des héros qu’il chérissait. »

Mais comment naissent les héros, et pourquoi en a-t-on besoin ? 20 Minutes a interviewé Marcel Rémon, directeur du centre de recherche et d’action sociale ( CERAS) et coordinateur du livre Petit manuel pour héroïnes et héros en devenir

A quoi reconnaît-on un héros ?

Le héros a besoin de deux ingrédients pour devenir une figure héroïque. Il faut d’abord un événement, une action particulière, où la personne peut mettre ses valeurs en œuvre. Le deuxième ingrédient, c’est le regard des autres, c’est-à-dire la reconnaissance. Si vous faites des actions incroyables, mais sans être reconnu, vous n’êtes pas un « héros » au sens strict.

Pourquoi a-t-on besoin de ces « personnages » héroïques ?

La figure du héros permet de mettre en lumière certaines valeurs, qui sont partagées par les personnes qui admirent le héros. Par exemple, certains considèrent Mère Teresa comme une héroïne, parce qu’elle fait la charité, et se disent « J’aimerais bien être aussi charitable qu’elle ».

C’est une communion de valeurs très forte. Avoir un héros, cela permet de se sentir membre d’une communauté capable de faire de grandes choses. Et on se dit « si j’étais à sa place, j’aurais peut-être fait la même chose ». Avoir un héros national permet à la communauté nationale de se réunir autour de lui, ça met du lien.

Les médias peuvent-ils fabriquer des héros de toutes pièces ?

Je pense que les médias proposent des héros, mais ils ne les font pas. Ils montrent les actes de telle ou telle personne, mais ça ne fait pas tout. Je pense que le plus important, c’est que la conscience collective s’en empare. Vous avez beaucoup d’hommes politiques qui passent leur temps à se montrer dans les médias, et   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr