Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

L'ancien porte-parole de Macron, Laurence Haïm, relaie une «fake news» de 2014 sur la Syrie

Photographie d'illustration

La journaliste, qui avait rejoint la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, s'est illustrée sur Twitter en reprenant une fausse information, avant de s'excuser. Et ce alors même que le gouvernement planche sur une loi contre les fake news.
Photo : (© Capture d'écran du tweet de Laurence Haïm @lauhaim)


Heureusement, le projet de loi contre les «fake news» voulu par le gouvernement, qui envisage notamment d’accroître les pouvoirs du CSA et de sévir davantage contre la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, n'est pas encore en vigueur.

Laurence Haïm, qui s'est fait connaître comme journaliste de télévision, notamment en devenant correspondante pour les médias français aux Etats-Unis, puis en assurant le rôle de porte-parole d'Emmanuel Macron pendant sa campagne, a ainsi eu un moment d'égarement sur Twitter le 11 mars en relayant une information erronée datant de 2014.

Sur la photographie qu'a retweetée la journaliste, on voit un enfant et des bénévoles humanitaires, avec une légende qu'elle a écrite : «Photo de la semaine circulant dans notre monde sur les réseaux. 4 mars. Un enfant migrant de 4 ans entre la Syrie et la Jordanie croise une équipe d'UNHCR. Il a dans son petit sac les vêtements de sa mère et sœur tuées en Syrie.»

Malheureusement pour l'ancienne porte-parole d'Emmanuel Macron, il s'agit d'une fausse nouvelle qui avait déjà été démontée en 2014 par des journalistes, manifestement plus scrupuleux qu'elle, notamment dans le journal britannique The Guardian.

Le quotidien d'outre-Manche avait alors expliqué que l'enfant, renommé Marwan à l'époque pour respecter son anonymat, n'était pas du tout en train d'errer seul dans le désert, mais qu'il faisait en fait partie d'un plus large groupe de personnes qu'on voyait apparaître sur une autre photographie.

S'il s'agit bien de Syriens épuisés, fuyant les conflits et traversant la frontière syrio-jordanienne, le mystère demeure quant à l'affirmation de Laurence Haïm à propos du contenu du sac de   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr