Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Notre-Dame-des-Landes: L'abandon du projet pourrait coûter jusqu'à 600 millions d'euros à l'Etat

Photographie d'illustration

AEROPORT Le coût de l’abandon pour l’Etat devrait être supérieur à la poursuite du projet, selon la commission des finances de l’Assemblée nationale…
Photo : (S.Salom-Gomis/Sipa)


L’abandon du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL) va occasionner une perte pour les finances publiques de 200 à 600 millions d’euros, selon une estimation du président (LR) de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Eric Woerth, mercredi.

Cette estimation comprend également le réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique, a précisé le député Les Républicains de l’Oise lors de la présentation à la commission des finances des conséquences financières liées à l’abandon de ce projet controversé. A l’inverse, la poursuite du projet aurait quant à elle permis un bénéfice net de 180 millions d’euros sur la durée de la concession, précise par ailleurs le député dans un document de synthèse.

Ces chiffres reposent sur l’analyse de documents financiers transmis par les administrations de l’Etat et par les collectivités territoriales partenaires du projet, dans le cadre d’un contrôle parlementaire, est-il indiqué.

« Coût supérieur à celui de la poursuite du projet »

Le gouvernement avait annoncé mi-janvier l'abandon du projet de transfert de l’aéroport Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes, préconisant à la place d’adapter à l’évolution du trafic les aéroports existants de Nantes, Rennes et Brest.

L’ancien ministre du Budget a également jugé que l’éventuelle indemnisation du concessionnaire, la société Aéroports du Grand Ouest (AGO), chargée notamment de réaliser le nouvel aéroport, constituait « un risque financier considérable » mais devrait être négociée.

L’Etat pourrait lui verser un montant maximal de 500 millions d’euros, a-t-il rappelé. Mais « dès lors que l’indemnisation […] sera supérieure à 100 ou 120 millions d’euros, soit entre 20 à 30 % des estimations maximales, le coût pour l’Etat de l’abandon de Notre-Dame-des-Landes sera supérieur à celui de la poursuite du projet », a souligné Eric Woerth.

500 millions d’euros le réaménagement de Nantes-Atlantique ?

Concernant la modernisation de l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique, qui prévoit notamment son agrandissement, la   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr