Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

«Stigmatisant» : le gouvernement réagit à la tribune contre le «séparatisme islamiste»

Photographie d'illustration

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a dénoncé une tribune publiée signée par 100 personnalités dans Le Figaro telles qu'Alain Finkielkraut ou Pierre Nora, dénonçant le «séparatisme islamique». Il regrette l'emploi du terme «apartheid».
Photo : (© Eric Feferberg Source: AFP)


100 personnalités ont signé une tribune dans Le Figaro, mettant en garde contre le «séparatisme islamiste». Alain Finkielkraut, Bernard Kouchner, Elisabeth Lévy, Sylvain Tesson ou encore Luc Ferry ont épinglé l'islamisme en tant que danger qui «menace la liberté en général» et ont dénoncé un «apartheid d'un nouveau genre qui est proposé à la France». Benjamin Griveaux, secrétaire d'Etat au Premier ministre, s'est exprimé sur ce texte sur France Inter.

Répondant aux questions d'Ali Baddou, le porte-parole du gouvernement a déclaré : «Il y a un mot qui me gêne dans cette tribune, c'est le terme employé d'apartheid.» Il a toutefois admis qu'il existait «des quartiers de la République où le salafisme a pris le pouvoir». Il a reconnu les défaillances de certains services publics, «écoles ou accompagnement des personnes âgées».

« La reconquête ne se fait pas dans les tribunes, en stigmatisant »

Cependant, pour Benjamin Griveaux, ces enjeux ne se traitent pas par voie de presse. «La reconquête, elle ne se fait pas dans les tribunes, en stigmatisant, en expliquant que c'est des zones d'apartheid, elle se fait avec la police de sécurité du quotidien, elle se fait en dédoublant les classes et en ayant deux fois moins d'élèves dans les quartiers difficiles», a-t-il expliqué, énumérant des éléments phares du programme présidentiel d'Emmanuel Macron.

A contrario, le député affilié à la majorité présidentielle Manuel Valls a salué un diagnostic qu'il partage. Selon l'ancien Premier ministre socialiste, «il est temps d'ouvrir les yeux, de dire les   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr