Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Syrie, sept ans plus tard : histoire d'un fiasco occidental

Photographie d'illustration

Sept ans après le début du conflit, les Occidentaux, farouches partisans d'un changement de régime, ont échoué à atteindre leurs buts de guerre. Damas, avec l'aide de la Russie, a repris le dessus. Mais le prix de l'ingérence occidentale est élevé.
Photo : (©REUTERS/Bassam Khabieh )


Quelle que soit l'issue de la guerre civile syrienne, il y aura un avant et un après, tant le conflit aura bouleversé les relations internationales. Tant le drame syrien aura rebattu les cartes de la géopolitique de la région, dont les ressources énergétiques – et la maîtrise de leur acheminement – agitent les grandes puissances depuis des décennies.

Dans le contexte plus large des printemps arabes, la Syrie connaît ses premières manifestations antigouvernementales en février 2011. Le 15 mars suivant, une poignée d'individus, répondant aux appels sur Facebook, manifestent sur la place des Omeyyades, à Damas. «La mayonnaise commence à prendre», s'enthousiasme France Info, qui souligne : «Mouammar Kadhafi, lui, a tenu à peine plus de huit mois.» Trois jours plus tard, quatre manifestants sont tués. La longue guerre civile qui va suivre en fera, selon les estimations, entre 350 000 et 500 000 morts.

Rapidement, comme en Libye, une opposition, que certains observateurs occidentaux considéraient pourtant jusqu'alors comme inexistante, émerge autour d'un Conseil national syrien pro-occidental, aujourd'hui oublié. Le gouvernement syrien tombe dans le piège de la répression d'une opposition pro-occidentale.

Dès 2011, les Occidentaux et d'autres acteurs régionaux, tels que l'Arabie saoudite, prennent position dans la guerre civile syrienne naissante. Sept ans plus tard, en 2018, la Russie, l'Iran et la Turquie sont devenues des puissances incontournables pour la résolution du conflit, les   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr