Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Tariq Ramadan : réapparition des soupçons sur son cursus universitaire

Photographie d'illustration

Les premières contestations des titres universitaires de Tariq Ramadan remontent à quelques années. Aujourd’hui accusé de viol, Tariq Ramadan est scruté de toute part et son CV révélerait plusieurs usurpations de titres.
Photo : (© MARTIN BUREAU Source: AFP)


Voilà plusieurs années que les premières voix se sont fait entendre pour contester les titres prestigieux de Tariq Ramadan. Actuellement emprisonné après des accusations de viol, Tariq Ramadan est sous le feu des projecteurs et plusieurs révélations à propos de son CV refont surface. Des questions se posent notamment sur le statut de «professeur» au sujet duquel il communique abondamment depuis les années 2000. Le journaliste du Point Ian Hamel avait déjà publié un livre-enquête, La vérité sur Tariq Ramadan, sa famille, ses réseaux, sa stratégie, aux éditions Favre, ainsi que plusieurs articles dans lesquels il révélait des informations concernant notamment le poste de professeur à l'université de Fribourg qu'aurait occupé Tariq Ramadan au début des années 2000.

Ces révélations ont suscité la colère du député Xavier Ganioz, vice-président du Parti socialiste fribourgeois, qui a demandé le 26 février à l'université de Fribourg de clarifier le statut au sein de l’établissement de Tariq Ramadan qui se targuait d’y être professeur. «L'accusation de "faux professeur" est lourde de sens. Elle impliquerait que notre université ait pu se faire berner sur le statut académique de Tariq Ramadan», note l’élu cité par Le Point en réaction au livre de Ian Hamel.

Réaction de l'université : le rectorat de Fribourg assure que Tariq Ramadan n'était ni professeur, ni assistant à l'université. Il avait seulement proposé bénévolement, une heure par semaine, de présenter un exposé sur l'islam. «L'université de Fribourg n'est pas responsable des titres académiques qui ont été attribués à M. Ramadan après son départ en 2004», ajoute le rectorat. Pourtant, en 2005, après avoir publié un article dans Le Monde, l'intéressé signait sans ciller : «professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de Fribourg».

Une chaire universitaire financée par le Qatar

Une supposée usurpation qui aurait pu servir de tremplin à Tariq Ramadan pour obtenir un titre plus prestigieux dans une autre institution. Sur son site internet actuel, il est écrit que Tariq Ramadan est «Professeur d’Etudes islamiques contemporaines à l’université d’Oxford (Oriental Institute, St Antony’s College) et enseigne également à la Faculté de Théologie d’Oxford». Ces titres prestigieux suscitent beaucoup d’interrogations, notamment quant à leur financement par le   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr