Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Terrorisme: «Touf touf le ouf», un djihadiste trop bavard devant la cour d'assises ce lundi

Photographie d'illustration

ASSISES A partir de ce lundi, deux Français sont jugés à Paris par la cour d'assises spéciale compétente en matière de terrorisme, pour «participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime d'atteinte aux personnes»...
Photo : (FAYOLLE PASCAL/SIPA)


« Touf touf le ouf » a-t-il été trop « bavard » sur les réseaux sociaux ? De son vrai nom, Tewffik Bouallag, ce Français parti combattre au sein de Daesh en Syrie, avait pris l’habitude de se mettre en scène sur les réseaux sociaux.

C’est d’ailleurs une vidéo diffusée sur YouTube intitulée « Une journée passée avec les moudjahidine en France » et diffusée en avril 2014, qui a attiré l’attention des enquêteurs.

Une vidéo de propagande djihadiste à destination des Français

Dans cette vidéo de 16 minutes et 28 secondes, on y voit plusieurs djihadistes français inciter d’autres « frères » français à venir faire le djihad en Syrie. Tewffik Bouallag, portant un fusil d’assaut, montre ses blessures à la tête et au mollet et vante la qualité des soins prodigués en Syrie évoquant une « guérison miraculeuse ».

Un autre français, Erwan Guillard, est présenté comme « un ex-soldat repenti de l’armée française dans les rangs de la dawla [l’État, pour l’État islamique] ». Une photo de lui en uniforme de l’armée française est montrée, alors qu’il raconte son parcours et explique qu’il appartient désormais au camp adverse. Il s’en prend à la France qui d’après lui « instaure la démocratie comme religion, qui tue des musulmans en Centrafrique, en Afghanistan et au Mali ».

Les deux accusés, qui comparaissent à partir de ce lundi devant la cour d’assises spéciale à Paris, figurent également dans un document de Daesh, dévoilé par un djihadiste repenti, qui révélait des milliers de noms de personnes ayant rejoint l’organisation en 2013 et au premier semestre 2014, selon les enquêteurs.

Une cour d’assises spéciale

Préalablement repéré par la DGSI (Direction Générale des Services Intérieurs), Tewffik Bouallag, 34 ans, a été arrêté à Berlin le 14 juin 2014, à sa descente d’un vol en provenance d’Istanbul, un mandat d’arrêt ayant été délivré contre lui. Il aurait rejoint la Syrie fin décembre 2013 dans le but de rejoindre des groupes terroristes en   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr