Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

«Vaffanculo» lancent les Italiens aux « élites » européennes

Photographie d'illustration

L’Italie a voté et les Italiens ne se sont pas dégonflés.
Les 32,4% des voix obtenues par le Movimento Cinque Stelle (le Mouvement 5 étoiles –M5S) et les 36,7% gagnés par la Liga, Fratelli d’Italia et Forza Italia, font que les souverainistes, les anti-européens, les anti-immigrations sont désormais largement majoritaires en Italie. Presque 70%.
Photo : (ripostelaique.com)


Les journaux français sont extrêmement discrets sur ce résultat. Ils préfèrent titrer sur les Oscars et la victoire de La forme de l’eau, cet “hymne” niaiseux à la différence et à l’accueil de l’Autre, sur les avalanches qui fauchent les crétins du hors piste, sur le vote SPD qui valide la große Koalition entre la non moins grosse Merkel et les ânes Martin socialistes germaniques (on ne change pas une coalition qui perd)…

Quand nos journaleux parlent de l’Italie, c’est pour dire d’un sourire crispé qu’elle est ingouvernable. Ils brandissent alors le quotidien Il Tempo qui titre “che bordello” avec la photo de Berlusconi soumis au mitraillage des seins maigrichons de la “femen” d’usage.

Mais les européistes, ces fanatiques de l’ouverture, de l’immigration de masse maquillée en progrès, du tabassage moral systématique des Européens de souche, camouflent mal qu’ils commencent à faire sous eux. Après le Brexit, après l’installation d’un gouvernement de la droite nationale en Autriche, après la résistance du groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie) au chantage de Bruxelles, après l’Afd (Alternative für Deutschland) en passe de devenir le second parti en Allemagne et la seule opposition à Mémerkel, voici la révolte des électeurs italiens.

Ce n’est pas encore la décomposition avancée du régime européen, mais ça commence tout même à puer sérieusement le cadavre.

A ce rythme, le vote français pour Macron va devenir l’exception consolante pour les nains politiques européens et leur patron. En marche… vers l’abîme.

Les Italiens en envoyant une magistrale claque à la nomenklatura bruxelloise, lui   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr