Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

VIDEO. Grèves et appel à la manifestation: Le «printemps social» va-t-il germer en France?

Photographie d'illustration

SOCIAL Le gouvernement fait face à une contestation d'envergure...
Photo : (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)



  • Ce jeudi marque une journée de mobilisation pour les fonctionnaires et les cheminots.
  • D’autres entreprises (Air France, Carrefour), connaissent aussi des mouvements sociaux.
  • Le gouvernement entend « tenir » et met en avant sa légitimité à mener les réformes annoncées.

Agents de la SNCF, fonctionnaires, personnels des Ehpad, pilotes d’avion, avocats… ils se mobilisent quasiment en même temps, mais pour des causes différentes. Ce jeudi, au lendemain d'une journée «justice morte», la manifestation nationale des cheminots à Paris partira ainsi de la gare de l’Est puis rejoindra place de la Bastille le cortège des fonctionnaires partis, eux, de Bercy. Vendredi, ce sera au tour des salariés d’Air France de se mobiliser, pour réclamer des hausses de salaire.

➤➤ A lire aussi : Grève du 22 mars: Quel impact sur les transports, les écoles, etc. à Paris et en Ile-de-France

A ces protestations viennent s’ajouter les mouvements sociaux en cours à Carrefour et à Pimkie, pour s’opposer à des suppressions de poste. Sans oublier les seniors, qui s’alarment de la hausse de la CSG, à tel point que l’exécutif va faire un geste pour 100.000 couples de retraités. « C’est un vrai printemps social qui s’annonce. Il faudra voir combien de temps il va durer », observe Eric Ferrères, expert en relations sociales et chargé d’études chez Entreprise et Personnel.

« Chacun défend ses intérêts »

La fameuse « convergence des luttes », espérée par plusieurs syndicats, serait-elle sur le point de se concrétiser ? Le gouvernement n’y pense pas : « Certains souhaitent faire coaguler tous ces mécontentements. Si nous prenons le temps d’expliquer nos objectifs, cela ne prendra pas » veut croire la ministre de la Santé Agnés Buzyn, interviewée dimanche par le Journal du Dimanche. A l’automne 2017, la mobilisation contre les ordonnances Travail s'était vite essouflée. L’exécutif espère que le même scénario se   [...]

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr