Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Attentat de Magnanville: Six personnes placées en garde à vue, dont une policière

Photographie d'illustration

TERRORISME Les enquêteurs cherchent toujours à déterminer pourquoi le couple de policiers a été visé...
Photo : (DOMINIQUE FAGET / AFP)



  • Le 13 juin 2016, Jean-Baptiste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider étaient assassinés chez eux.
  • Leur meurtrier, Larossi Abballa, avait revendiqué son acte au nom du groupe État islamique.

Les investigations se poursuivent. Six personnes, dont une major de police, ont été interpellées ce lundi matin dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat d’un policier et de sa compagne par un djihadiste dans leur pavillon de Magnanville ( Yvelines) en juin 2016, a appris 20 Minutes de sources concordantes. Le coup de filet vise notamment à déterminer pourquoi le meurtrier, Larossi Abballa, a spécifiquement visé ce couple de fonctionnaires.

Trois hommes et trois femmes

Trois hommes et trois femmes ont été interpellés par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat) de la police judiciaire. Parmi elles, figure une major de police des Yvelines, de 48 ans, ancienne déléguée du syndicat Alliance Police nationale, a appris 20 Minutes de sources concordantes, confirmant une information de L'Express. «Je la connais bien, je l'imagine mal impliquée, d'autant qu'elle a longtemps défendu les intérêts d'Alliance, un syndicat qui demande plus de moyens pour lutter contre le terrorisme», confie Frédéric Lagache, le secrétaire général adjoint.

Son nom est apparu dans l'enquête au cours de l'année 2016 lorsque les policiers ont découvert qu'elle avait hébergé une amie de sa fille, fichée S en raison de sa radicalisation. «Il s'agissait d'une jeune fille qui avait été mise à la porte par sa famille, elle l'a hébergée le temps qu'elle rebondisse mais n'a jamais constaté de signe de radicalisation chez elle», poursuit le syndicaliste. L'enquête de l'IGPN avait conclu à l'absence d'infraction. La fonctionnaire de police a néanmoins quitté Alliance à la suite de cette affaire.

Comment le djihadiste a ciblé le couple de fonctionnaires?

Le 13 juin 2016, le terroriste a assassiné à leur domicile Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police et adjoint du commissariat des Mureaux et sa compagne Jessica Schneider, 36 ans, agent administratif du commissariat de Mantes-la-Jolie. On ignore encore, à ce stade des investigations, pourquoi Larossi Abballa a ciblé ce couple et comment il a été informé de leurs qualités de policier. Avant d’être abattu par le Raid, il avait revendiqué son acte au nom du   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr