Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Démasquons les escrocs de mai 68 : douze exemples accablants

Photographie d'illustration

Les hommes font l’histoire, dit-on. Il est difficile d’infirmer cette proposition. Qui d’autre que les hommes pourrait faire l’histoire ? Les chiens ? Les stylos plume ? Certes, ils font l’histoire, mais ils ne savent pas quelle histoire ils font.
Photo : (ripostelaique.com)


Ceux qui, en août 1789, ont rédigé la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et ceux qui, en septembre de la même année, ont renoncé aux privilèges dont eux et leur famille jouissaient depuis des siècles, ignoraient qu’ils contribuaient à mettre en place un régime qui ferait la guerre à tous les peuples d’Europe. S’ils l’avaient su ou deviné, peut-être auraient-ils évité 25 ans de malheurs. Les braves démocrates mencheviks qui ont hérité du pouvoir en février 1917 ne savaient pas qu’ils allaient contribuer à établir le système criminel le plus effroyable de l’histoire de l’humanité. S’ils l’avaient su, ils se seraient abstenus de toute action.

Les étudiants qui ont basculé dans l’activisme au cours du mois de mai 1968 et qui étaient tous – ou quasiment tous – des fils de bonne famille n’avaient aucune idée de ce qu’est l’histoire et encore moins de l’histoire qu’ils faisaient. Certes, quelques étudiants communistes pensaient refaire le coup d’Etat de Lénine, quitte à répéter la tragédie en grosse farce.

La seule question à poser est : quelle histoire ont-ils faite ? Les intentions, si tant est qu’ils en aient eu, se jugent aux résultats ou c’est dans la suite des événements, ce qui est advenu plus tard, que l’on peut isoler ou retrouver les véritables intentions, cachées ou implicites, non formulées, des soixante-huitards… Aujourd’hui, eux ou leurs enfants ont tous les pouvoirs : media, institutions, symboles, université et recherche, syndicats, économie, etc. Ils font écrire par leurs larbins des media ou de l’université l’histoire à leur avantage.

Soit quelques-unes de leurs volontés, telles qu’ils les ont   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr