Immigration: 200 personnes réunies à Gap pour les migrants sur fond de tensions

Photographie d'illustration

MOBILISATION Leur objectif: dire que « l’hospitalité des migrants n’a pas de frontière »...
Photo : (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)


Quelque 200 personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi à Gap pour dire que « l’hospitalité des migrants n’a pas de frontière », alors que des militants d’extrême-droite mènent depuis une semaine des actions anti-migrants dans la région.

« Il y a un message de solidarité avec notamment la mise en détention de militants au moment même où l’Etat ne fait rien par rapport à un groupe d’extrême droite qui tentait de fermer la frontière. Je redis que nous sommes dans l’espace Schengen, que la frontière entre l’Italie et la France est déjà un non-sens et qu’on laisse faire des identitaires est déjà un problème », a expliqué la député européenne Front de Gauche, Marie-Christine Vergiat.

« C’est aussi l’affaire de la population »

« On trouve que l’Etat ne fait pas son travail, on se bat pour montrer cela. C’est aussi l’affaire de la population », estime quant à lui Michel Rousseau, un des porte-parole du collectif « Tous migrants ». Une vingtaine d’organisations en soutien aux migrants avaient prévu une « marche de l’hospitalité » samedi matin. Mais face à des incidents lors d’un carnaval solidaire le week-end dernier, la marche s’est transformée en un rassemblement sur l’esplanade de la paix l’après-midi.

Depuis le week-end dernier et une première action au col de l’Échelle, au-dessus de Briançon, des militants du mouvement « Defend Europe », lié au groupe Génération Identitaire, affirment sillonner les montagnes pour « veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse rentrer en France ».

En réponse à cette action, des militants pro migrants avaient participé dans la foulée à l’entrée en France de clandestins et le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb avait alors renvoyé dos à dos « ultra-droite » et « ultra-gauche » en annonçant l’envoi de renforts policiers dans les Hautes-Alpes pour « s’assurer du respect absolu du contrôle des frontières ».

Marche de solidarité lundi

Trois des militants pro-migrants, deux Suisses et une Italienne, sont poursuivis pour leur action et détenus dans l’attente de leur jugement. Aucune poursuite n’a été engagée à l’encontre des militants de Génération Identitaire qui assurent agir dans un strict respect de la   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr