Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Les jeunes Algériens rêvent de plus en plus de la France…

Photographie d'illustration

Et si Marwan Muhammad avait raison ? 50 jeunes sont partis en Algérie…
Photo : (ripostelaique.com)


Et 400.000 arrivent cette année !

Le 19 mars j’écrivais, sur RL, mon appréhension devant la menace des jeunes musulmans de quitter la France à cause de l’islamophobie du .

Or, j’apprends, que bien que des milliers d’Algériens tentent, quelquefois au péril même de leur vie, de quitter l’Algérie par tous les moyens pour pénétrer clandestinement sur le territoire français et échapper ainsi au marasme de leur pays et à un avenir qui leur semble totalement bouché et même risqué, compte tenu de l’incertitude politique du lendemain et des risquent d’affrontement religieux qui se précisent, voilà que, dans le sens inverse, quelques Algériens, hélas fort peu nombreux, font le chemin contraire et il me semble nécessaire de les y aider de mon mieux et, pourquoi pas, d’accélérer, autant que faire se peut, ce mouvement original.

Ils sont actuellement des dizaines de jeunes émigrés, nés ou installés en France, à solliciter des deux principaux organismes officiels de soutien aux microentreprises, l’ANSEJ (Agence nationale de soutien à l’emploi des Jeunes) et la CNAC (Caisse Nationale de l’Assurance Chômage) l’obtient d’un financement afin de réaliser leurs projets d’installation en Algérie.

A la date du 22 mars 2018, le ministre du Travail, Mourad Zemali, estimait leur nombre à une soixantaine (50 dans le cadre du dispositif ANSEJ, réservé aux moins de 35 ans, et 10 pris en charge par la CNAC, pour les 35/50 ans).

Il s’agit d’une goutte d’eau, vu le nombre total des créations de microentreprises : 370.000 pour la seule ANSEJ, presque insignifiant, mais n’est-ce pas par une première goutte d’eau que l’on remplit une baignoire, puis une piscine ?

Les autorités algériennes ne désespèrent pas de voir ce robinet s’ouvrir davantage et, pour cela, ce même ministère annonce de nouvelles mesures destinées à faciliter ces créations.

Lors de sa visite à Paris, en décembre 2017, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a déclaré vouloir accélérer ce processus en accordant davantage de facilités aux   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr