Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Notre-Dame-des-Landes: Pourquoi cette semaine s'annonce importante pour le devenir de la ZAD

Photographie d'illustration

ZAD Deux semaines après le début des opérations, émaillées de violents heurts, zadistes et Etat ont avancé dans le processus de dialogue...
Photo : (Fred TANNEAU / AFP)



  • Après les violences de ces derniers jours, une nouvelle étape pourrait être franchie cette semaine
  • Une quarantaine de projets agricoles et artisanaux comportant des noms ont été déposés en préfecture, vendredi
  • Mais de nouvelles expulsions de zadistes en situation irrégulière reste possible.

Une semaine à haut risque s'ouvre pour le gouvernement sur la ZAD de Notre-Dame-des Landes, qui montrera si l'apaisement l'emporte, alors que l'échéance tombe lundi minuit pour les régularisations, et qu'une nouvelle opération d'expulsion des zadistes en situation irrégulière est possible.

«La situation est calme, vraiment calme ce week-end sur la ZAD», a assuré le colonel Jacques Dahan, précisant que «l'effectif de la gendarmerie n'a pas évolué» avec une mobilisation d'environ 2.500 militaires depuis le lancement des opérations le 9 avril. Une «accalmie» après deux semaines sous haute tension, et un équilibre très fragile entre l'Etat et les opposants.

Délai fixé à lundi soir

Le début de la semaine va s'ouvrir dans un contexte de main tendue des uns et des autres après le dépôt collectif des zadistesd'une quarantaine de dossiers de projets agricoles ou artisanaux nominatifs, vendredi. La préfecture a donné jusqu'à lundi soir pour remplir des formulaires individuels devant comporter leur nom et les grandes lignes de leur projet, un préalable à l'éventuelle signature par l'État de baux précaires.

«On a fait le geste qui était demandé par le gouvernement. Pour nous ce geste doit être entendu, que le dialogue reprenne, qu'on sorte du cycle infernal de la menace imminente de nouvelle expulsion. La balle est dans le camp du gouvernement», a-t-il estimé.

Vers de nouvelles expulsions?

La crainte d'une nouvelle opération d'évacuation plane parmi les zadistes après «le traumatisme» de la destruction de 29 squats la semaine dernière que les zadistes considèrent comme leur lieu de vie. Il reste une soixantaine d'habitats précaires sur les 97 recensés. Si la préfète des Pays de la Loire Nicole Klein a souligné le «gros travail» des zadistes, la décision d'évacuation revient au chef du gouvernement.

Or, Édouard Philippe a répété devant l'Assemblée nationale que «les occupants illégaux» qui ne régulariseront pas rapidement leur situation «quitteront les lieux» à Notre-Dame-des-Landes car «force doit rester à la loi».

Les zadistes appellent «à la vigilance»

Les 28 projets agricoles déposés à la préfecture vont être évalués lundi à la chambre d'agriculture des Pays de la Loire. Mais ces projets ne créent «aucun droit», avait rappelé vendredi Nicole Klein à l'issue d'une réunion technique avec des occupants de la ZAD.

Sans aucune assurance, les zadistes qui refusent un tri entre ces projets «reliés les uns aux autres» appellent «à la vigilance». «On est prêt à se mobiliser si le gouvernement n'entend pas ce geste de dialogue», a affirmé l'un des porte-parole des zadistes qui n'exclut pas «une   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr