Une réflexion au sujet des races et du racisme

Photographie d'illustration

L’on a le sentiment que s’il y a un problème qui obsède aujourd’hui les sociétés occidentales plus qu’un autre, c’est le problème de la coexistence de différentes races.
Les sociétés occidentales se disent tolérantes, mais leur tolérance a ses limites...
Photo : (ripostelaique.com)


Cependant que beaucoup de conduites, que nos ancêtres ne toléreraient pas, aujourd’hui peuvent et même doivent être tolérées, d’autres sont traitées avec une extrême rigueur.

Ainsi, dire qu’un père de famille qui élève consciencieusement ses enfants mérite plus de respect qu’un homosexuel qui répand le sida autour de lui, c’est faire preuve de l’homophobie, totalement intolérable.

Mais évitons surtout de rappeler que dans certains pays musulmans l’homosexualité est sévèrement punie. Ce serait faire preuve de l’islamophobie, encore moins tolérable.

Car l’islamophobie, c’est du racisme, n’est-pas !

Seulement si l’on réfléchit un peu, l’on comprend que l’islamophobie n’a rien de commun avec le racisme. Ce mot n’est pas difficile à définir. Le racisme, c’est la conviction que la race, à laquelle j’appartiens, vaut mieux que les autres. J’ai donc le droit de haïr et de mépriser ces dernières. Mais l’islam n’est pas une race. Des personnes de toutes les races sont musulmans. Et les musulmans de toutes les races, en tout cas ceux qui prennent au sérieux l’enseignement, dont ils se réclament, croient qu’ils ont le devoir de mener le djihad, la guerre sainte, jusqu’à ce que tous les habitants de notre planète soit deviennent musulmans, soit au moins se soumettent à la domination des musulmans. L’islam est donc une idéologie d’expansion planétaire, un effort de domination universelle. Est-ce du racisme de ne pas vouloir se soumettre à une domination étrangère ?

Il va de soi que non. Et là, il faut se poser la question de savoir qui cherche à nous imposer cette contre-vérité manifeste.

En premier, ce sont bien sûr les musulmans qui, pour pouvoir nous soumettre, cherchent à nous démoraliser, à nous culpabiliser.

Là, il importe de connaître un peu l’histoire. Lorsque j’écoutais le discours d’Emmanuel Macron aux Invalides le 28 mars dernier, quelqu’un rappelait que ce président de la République avait condamné la présence française en Algérie, de 1830 à 1962.

Ignore-t-il pour quelles raisons les Français avaient débarqué à Alger en 1830 ? Alger était une grande base de la piraterie d’Etat, pratiquée par la marine du dey contre des navires chrétiens. Et pas seulement contre des navires. Pendant des siècles, d’Alger et d’autres ports nord-africains partaient des   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

Print Friendly    Imprimer, sauvegarder en PDF...

Sur : Doc Jean-No

✎ Blogueur pro | « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à Doc Jean-No® .