Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Victime du chantage de la gauche ? Michel Sardou ne chantera plus…

Photographie d'illustration

Son public lui est toujours demeuré fidèle. Pas rancunier, ce public…
Photo : (bvoltaire.com)


C’est officiel : après un dernier concert donné ce jeudi dernier, à Boulogne-Billancourt, Michel Sardou met fin à cinquante ans de carrière. Bien sûr, si l’on était mauvaise langue – ce qui n’est absolument pas le genre de la maison –, on dirait bien que ladite carrière était finie depuis bien longtemps, sachant que son dernier tube, « Les Lacs du Connemara », remontait à 1982 ; soit trente-six ans, ce qui fait tout de même une sacrée paille.

Quoi qu’il en soit, Michel Sardou a raison. Et sans faire de mauvais esprit, on peut estimer qu’il était effectivement humain d’achever la carrière en question, surtout à en juger de récentes prestations scéniques plus que brinquebalantes. Avant ses adieux, il fait diffuser, dans la salle, les chansons de Frank Sinatra qui, lui aussi, mena quelques combats de trop. Michou, notre Frankie national ? C’est à croire. Logique : Michel Sardou a toujours été un grand modeste.

Peu importe car, finalement, son public lui est toujours demeuré fidèle. Pas rancunier, ce public… Surtout vis-à-vis d’une vedette qui évite de faire des rappels en concert et que ça « fait chier » de signer des autographes. Peu importe, disions-nous : il y a des Français qui aiment les chansons de Sardou. Je le sais, j’en ai même rencontré.

Ces chansons, d’ailleurs, ont jadis beaucoup fait parler d’elles. En 1967, il salue « Les Ricains ». « Si les Ricains n’étaient pas là, nous serions tous en Germanie, à saluer je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui. » Là, c’est le Scrabble® mot compte triple.

Un, il se met à dos les communistes, les trotskistes, les maoïstes et même le centre gauche. Deux, le général de Gaulle, furibard, « recommande » à l’ORTF de ne pas diffuser la chanson.

Eh oui, on se pince à le croire, mais il fut un temps où   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr