Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

VIDEO. Loi asile et immigration: Les groupes d’opposition dénoncent l'organisation «incompréhensible» des débats

Photographie d'illustration

POLITIQUE A l'ouverture de la séance à 9h30 ce samedi, quelque 570 amendements au projet de loi asile et immigration restaient à examiner sur le millier au départ…
Photo : (NICOLAS MESSYASZ/SIPA)


Après les critiques sur le fond, les attaques sur la forme. Depuis le début lundi de l’examen du projet de loi asile et immigation porté par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, les critiques ne cessent de pleuvoir à l’ Assemblée nationale.

Ce samedi, les groupes politiques d’opposition ont à nouveau dénoncé l’organisation « incompréhensible » des débats alors qu’à l’ouverture de la séance à 9h30, quelque 570 amendements restaient à examiner sur le millier au départ.

« Vote en catimini »

Dès l’ouverture, Eric Ciotti (LR) a fait un rappel au règlement pour déplorer « le choix qu’a fait ce gouvernement d’organiser le débat » dans ces conditions depuis lundi, avec un vote à l’issue « en catimini », dans la nuit de samedi à dimanche, voire dimanche.

« Pour un texte pareil, ne pas prévoir 15 jours de débats, le faire juste avant le départ en vacances, c’est pas concevable et c’est triste », a abondé l’UDI-Agir-Indépendant Michel Zumkeller.

Danièle Obono (LFI) a aussi estimé que les conditions ne permettaient pas « un débat décent », y voyant « un mépris » par rapport à « ce qui est en jeu » et aux parlementaires, déplorant également l’absence d’un vote solennel.

Laurence Dumont (PS) a aussi souligné qu’en dehors de LREM, tous les groupes avaient réclamé un tel vote solennel sur ce texte, promettant de « prendre le temps qu’il faut » pour débattre de « cette régression dans les droits des demandeurs d’asile ».

Et Stéphane Peu (PCF) a jugé « incompréhensible » le choix sur le vote, notant « qu’aucune loi de cette importance » n’avait été adoptée dans de   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr