Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Action de groupe contre les géants du numérique: «En six semaines, 11.000 personnes ont signé notre plainte»

Photographie d'illustration

Photo : (ETIENNE LAURENT / AFP)


INTERVIEW La Quadrature du Net va lancer une série d’actions de groupe contre les géants américains de l’Internet à compter de ce vendredi, date d’entrée en vigueur du règlement européen de protection de la vie privée (RGPD)...


  • Ce vendredi, un nouveau règlement entre en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne afin de garantir davantage de droits aux citoyens en matière de protection des données personnelles.
  • Au-delà des sanctions « préventives », les internautes pourront désormais mener des actions collectives en cas de violation de leurs données personnelles.
  • C'est ce qu'a décidé de faire l'association La Quadrature du Net contre les GAFAM, soit Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft.

Le rapport de force entre les géants du numérique et les citoyens peut-il s’inverser ? C’est en tout cas ce qu’espère l’association spécialisée dans la défense des droits des internautes la Quadrature du Net. A l’occasion de l’entrée en vigueur ce vendredi 25 mai du nouveau règlement européen de protection de la vie privée (RGPD), les militants organisent une action de groupe contre les GAFAM.

Selon l’association, la collecte des données des utilisateurs de Facebook, Google, Apple, Amazon ou Microsoft serait illégale et les internautes obligés d’y consentir pour utiliser leurs services. Arthur Messaud, juriste pour la Quadrature du Net revient en détail sur cette initiative qui a déjà mobilisé 11.000 personnes.

En quoi consiste cette action de groupe lancée par la Quadrature ?

Nous avons élaboré cinq plaintes que nous déposerons lundi à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), l’instance chargée d’étudier ce type de demande. Chaque plainte vise une entreprise individuellement. Depuis le 16 avril dernier, date du lancement du site dédié à cette action, 11.000 personnes ont signé ces plaintes. A titre de comparaison, sur l’ensemble de l’année 2017, la Cnil n’a reçu que 8.000 plaintes.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Ce que nous demandons, c’est de pouvoir continuer d’utiliser les services des GAFAM (YouTube, Gmail, Skype etc) sans être obligés d’accepter une surveillance extrêmement poussée. Avec le RGPD qui instaure la possibilité de mener ce type d’action, les internautes ne sont plus de simples spectateurs mais des acteurs directs.

Aujourd’hui pour créer un compte Google ou Facebook, on est obligé d’accepter d’être surveillé, cela revient à monnayer nos libertés fondamentales. Or, juridiquement, c’est interdit. Le nouveau règlement européen prévoit par ailleurs que nos données ne soient plus cédées contre un service.

Comment peut-on participer à cette action de groupe ?

D’abord, il faut se rendre sur le site dédié à ces plaintes : gafam.laquadrature.net. Des vidéos ont été mises en lignes pour expliquer les particularités de chaque plainte visant les GAFAM. Il suffit de remplir un formulaire en donnant son nom, prénom et adresse mail si l’on souhaite se joindre à l’action. Ensuite, on sélectionne les services qu’on utilise régulièrement, Whatsapp, YouTube ou Instagram par exemple, et sur lesquels on ne veut plus   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr