Photographie d'illustration

Si Jupiter règne sur le ciel et la terre, comme le veut la mythologie romaine, notre président, quant à lui, ne dirige plus grand-chose apparemment. C’est le champion du renoncement.
Photo : (Source : ripostelaique.com)


Emmanuel Macron serait bien avisé de méditer la citation ci-dessus !

Nous avons un président, chef de la cinquième puissance mondiale, possédant l’arme nucléaire et un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU, un président capable d’aller bombarder un pays qui ne nous a jamais agressés, histoire de s’imposer sur l’échiquier international, mais un chef d’Etat qui se révèle incapable de rétablir l’ordre républicain sur l’ensemble du territoire français.

Du jamais vu. Macron est le plus faible des présidents de la cinquième république. Un “tigre de papier”, comme dit Eric Ciotti. Partout c’est le foutoir.

Passant le plus clair de son temps hors de France, avec 37 voyages à l’étranger depuis son élection, soit 3 par mois, il montre son peu d’intérêt pour les Français, préférant soigner son image à l’étranger.

Partout en France l’Etat est bafoué, humilié, méprisé, dans des proportions de plus en plus inquiétantes, tant l’exécutif renonce à se faire respecter et à restaurer l’Etat de droit. C’est la chienlit généralisée.

Au cœur même de Paris, ce sont les casseurs qui font la loi, capables de rivaliser en nombre avec les forces de l’ordre. 1 200 racailles d’extrême gauche ont cassé, brûlé et pillé en toute impunité ce 1er Mai, devant 1 500 policiers impuissants, faute d’avoir reçu l’ordre d’intervenir. Un scandale d’Etat.

A Notre-Dame-des-Landes, c’est l’anarchie et la négation de l’égalité républicaine.

Renonçant à l’Etat de droit par peur de l’affrontement, Emmanuel Macron s’est assis sur le référendum populaire et sur 154 décisions de justice, toutes en faveur de l’aéroport. Encore un scandale d’Etat.

Non seulement 2 500 gendarmes n’ont jamais reçu l’ordre de déloger 100 ou 200 hors-la-loi qui squattent des terres depuis 10 ans, mais l’Etat s’apprête à régulariser leur situation comme s’ils étaient des paysans historiques propriétaires de leurs terres !

Le summum de l’injustice, la consécration de l’inégalité républicaine.

Résultat de cette capitulation en rase campagne : la région du Grand Ouest perd un formidable atout de développement, pourtant largement reconnu d’utilité publique.

Dans les Universités, ce sont les gauchistes qui font également la loi, saccageant les locaux en toute impunité. Certains amphis sont transformés en salles de shoot et en   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr