Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Israël : ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem sur fond de tensions

Photographie d'illustration

Photo : (© Ahmad GHARABL Source: AFP)


A l'heure du 70e anniversaire de la proclamation de l'État hébreu et alors que les tensions liées à la «Grande marche du retour» palestinienne restent vives, Israël inaugure l'ouverture de l'ambassade US à Jérusalem annoncée par Trump fin 2017.

Son ouverture était annoncée depuis décembre 2017, des panneaux ont été installés autour du site dans la semaine du 7 mai : l'ambassade américaine à Jérusalem est inaugurée ce lundi 14 mai 2018, jour du 70ème anniversaire de la création de l'Etat d'Israël.

Parmi les centaines de représentants américains et israéliens annoncés, Ivanka Trump, la fille du chef d'Etat américain participera à la cérémonie.

Si l'événement est salué par l'Etat hébreu, il est en revanche susceptible d'accentuer des tensions déjà vives dans le cadre de la commémoration palestinienne de la «Nakba» (traduire la «catastrophe») correspondant à l'exode palestinien de 1948, lors duquel près de 700 000 Arabes palestiniens ont fui leurs habitations. Depuis le début du rassemblement de «la marche du Retour» le 30 mars 2018, des dizaines de Palestiniens ont été tués par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza.

L'AFP rapporte qu'à l'occasion de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, des milliers de Palestiniens de la bande de Gaza s'apprêtent à marcher en direction de la frontière israélienne avec, pour certains, l'intention proclamée de tenter de forcer la barrière de sécurité.

Dans une vidéo diffusée sur internet, le chef de l'organisation terroriste Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé ses fidèles au djihad contre l'installation de l'ambassade, qualifiant au passage les autorités palestiniennes de «vendeurs de la Palestine».

L'agence de presse Reuters a par ailleurs précisé que l'événement sera marqué par une forte absence de représentants étrangers. De fait, l'officialisation par Donald Trump, en décembre 2017, de la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël avait largement été   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr