La France d’avant mai 68, c’était bien mieux…

Photographie d'illustration

Photo : (Source : ripostelaique.com)


Et puis la pensée de mai 68 est arrivée, et elle a détruit la France, comme le dit fort bien Eric Zemmour…

Je sais, avant mai 68, il n’y avait pas les ordinateurs.
Je sais, avant mai 68, il n’y avait pas les téléphones portables.
Je sais, avant mai 68, il n’y avait pas les ordinateurs, ni les tablettes.
Je sais, avant mai 68, il n’y avait qu’une seule chaîne de télévision.
Je sais, avant mai 68, il n’y avait pas la loi Veil.
Je sais, avant mai 68, les classes populaires ne prenaient pas l’avion.
Je sais, avant mai 68, il parait qu’on était constipé sexuellement.
Je sais, avant mai 68, peu de femmes travaillaient, et nous vivions dans une société patriarcale.

TOUT CELA EST VRAI, CAMARADES SOIXANTE-HUITARD, MAIS…

Avant mai 68, il n’y avait que 400.000 chômeurs.
Avant mai 68, il n’y avait que les fainéants qui ne travaillaient pas.
Avant mai 68, ceux qui bossaient touchaient davantage que ceux qui ne travaillaient pas.
Avant mai 68, les élèves quittaient l’école en sachant lire, écrire et compter.
Avant mai 68, les élèves respectaient les enseignants.
Avant mai 68, les parents soutenaient les professeurs qui punissaient leurs enfants.
Avant mai 68, il n’y avait qu’une immigration de travail, majoritairement européenne.
Avant mai 68, il n’y avait pas d’immigration de peuplement, majoritairement musulmane.
Avant mai 68, on n’agressait pas nos policiers impunément.
Avant mai 68, un délit était systématiquement puni par les juges.
Avant mai 68, on ne risquait de mourir dans la rue, poignardé aux cris d’Allah akbar.
Avant mai 68, les socialistes n’avaient pas encore brisé les bastions ouvriers (sidérurgie, mines, métallurgie).
Avant mai 68, on respectait les ouvriers, et le travail manuel.
Avant mai 68, on apprenait à nos enfants à aimer la France.
Avant mai 68, les étrangers ne réclamaient pas de droits particuliers, mais étaient invités à s’assimiler.
Avant mai 68, on ne parlait pas de discrimination positive.
Avant mai 68, il n’y avait pas d’islam en France.
Avant mai 68, on respectait l’armée et la police.
Avant mai 68, il n’y avait pas de théorie du genre.
Avant mai 68, il n’y avait pas la parité.
Avant mai 68, il n’y avait pas d’écolos dégénérés.
Avant mai 68, il n’y avait pas d’éoliennes.
Avant mai 68, il n’y avait pas de rap
Avant mai 68, jamais La Marseillaise n’avait été sifflée en France.
Avant mai 68, on ne qualifiait pas les Français « d’enculés de ta race ».
Avant mai 68, les Français étaient fiers de la France.
Avant mai 68, les enfants respectaient les adultes.
Avant mai 68, on n’allait pas au tribunal pour incitation à la haine…
Avant mai 68, la France était encore un pays laïque, où n’existait pas le délit de blasphème contre le seul islam.
Avant mai 68, on n’avait pas peur des musulmans dans ce pays.
Avant mai 68, les enseignants avaient le droit de gifler un élève indiscipliné.
Avant mai 68, on ne parlait pas d’interdire aux parents de fesser leurs enfants.
Avant mai 68, la parole était formidablement libre, en France.
Avant mai 68, on travaillait à 16 ans, et on n’était citoyen qu’à 21 ans.
Avant mai 68, on ne parlait pas de droit de vote des étrangers.
Avant mai 68, les étrangers n’avaient pas le droit d’association.
Avant mai 68, la préférence nationale était une évidence incontestée.
Avant mai 68, il n’y avait pas le Syndicat de la Magistrature.
Avant mai 68, on aurait viré de France Bouteldja, Diallo, Muhammad et consorts.
Avant mai 68, nos églises tenaient encore debout.
Avant mai 68, la pression fiscale était   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr