Le monument aux morts de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm profané par des extrêmes-gauchistes

Photographie d'illustration

L'Ecole normale supérieure est occupée depuis ce 2 mai par des élèves ainsi que par de nombreuses personnes extérieures à l'établissement. Un monument aux morts a été vandalisé, les murs recouverts de tags. RT France a joint une étudiante sur place.
Photo : (Capture d'écran @KravchikKar)


La prestigieuse Ecole normale supérieure (ENS), sis rue d'Ulm à Paris, est occupée depuis ce 2 mai. Elle rejoint ainsi d'autres campus totalement bloqués à l'instar de Nanterre et Rennes 2 ainsi que d'autres partiellement bloqués (Limoges, Nantes, Marseille, Lyon 2, Paris 8 et l'Ecole des hautes études en sciences sociales). Ce mouvement de contestation envers la politique du gouvernement fustige pêle-mêle la loi ORE qui met notamment en place une forme de sélection à l'entrée de l'université dans certaines filières, la loi asile-immigration votée à l'Assemblée en première lecture le 22 avril, ou encore la défense du service public ferroviaire.

Après la tenue d'un «colloque intempestif» intitulé «Mort à l’université, vie au savoir» avec les philosophes italien Giorgio Agamben et l’économiste Frédéric Lordon notamment, une occupation des lieux a ainsi été décidée aux alentours de 20h30 ce 2 mai.

Des dégradations et de nombreux tags

Une banderole «seule la violence aide quand la violence règne», a été installée par des normaliens supposés en fin de   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr