Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Le monument aux morts de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm profané par des extrêmes-gauchistes

Photographie d'illustration

L'Ecole normale supérieure est occupée depuis ce 2 mai par des élèves ainsi que par de nombreuses personnes extérieures à l'établissement. Un monument aux morts a été vandalisé, les murs recouverts de tags. RT France a joint une étudiante sur place.
Photo : (Capture d'écran @KravchikKar)


La prestigieuse Ecole normale supérieure (ENS), sis rue d'Ulm à Paris, est occupée depuis ce 2 mai. Elle rejoint ainsi d'autres campus totalement bloqués à l'instar de Nanterre et Rennes 2 ainsi que d'autres partiellement bloqués (Limoges, Nantes, Marseille, Lyon 2, Paris 8 et l'Ecole des hautes études en sciences sociales). Ce mouvement de contestation envers la politique du gouvernement fustige pêle-mêle la loi ORE qui met notamment en place une forme de sélection à l'entrée de l'université dans certaines filières, la loi asile-immigration votée à l'Assemblée en première lecture le 22 avril, ou encore la défense du service public ferroviaire.

Après la tenue d'un «colloque intempestif» intitulé «Mort à l’université, vie au savoir» avec les philosophes italien Giorgio Agamben et l’économiste Frédéric Lordon notamment, une occupation des lieux a ainsi été décidée aux alentours de 20h30 ce 2 mai.

Des dégradations et de nombreux tags

Une banderole «seule la violence aide quand la violence règne», a été installée par des normaliens supposés en fin de   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr