Manifestations du 1er-Mai: Des centaines d'individus cagoulés à Paris, un McDonald's saccagé

Photographie d'illustration

VIOLENCES La manifestation parisienne du 1er-Mai avançait difficilement ce mardi, bloquée par des centaines d'individus cagoulés...
Photo : (Francois Mori/AP/SIPA)



  • Lors de la manifestation du 1er-Mai à Paris, des individus cagoulés ont perturbé le cortège syndical et causé des dégradations.
  • Selon la police, il s'agit d'environ 1.200 membres de la mouvance Black Bloc.

La tension est montée lors de la manifestation parisienne du 1er-Mai ce mardi. Parti de la place de la Bastille, le cortège syndical a été ralenti au niveau du pont d’Austerlitz, bloqué par des centaines d’individus cagoulés, ont constaté des journalistes sur place. La préfecture de police de Paris a fait état d’« environ 1.200 membres du mouvement Black Bloc » rassemblés près de ce pont.

Des dégradations ont eu lieu : un restaurant de la chaîne McDonald’s, situé devant la gare d’Austerlitz, a été violemment saccagé par des individus cagoulés armés d’engins incendiaires. Des pétards ont également éclaté selon des journalistes présents dans le cortège et une voiture a pris feu. Selon la préfecture, des projectiles ont été jetés sur forces de l’ordre, qui ont eu recours aux engins lanceurs d’eau.

Casseurs cagoulés

Rassemblés autour de banderoles comme « Premiers de cordée, premiers guillotinés » ou « Cette fois, on s’est organisé », ces individus masqués criaient « Tout le monde déteste la police », « Paris, debout, soulève-toi » ou encore « Zyed, Bouna, Theo et Adama, on n’oublie pas, on pardonne pas ».

Avant même le début de la manifestation, deux personnes ont été interpellées en possession de burins et de marteaux. Elles ont été placées en garde à vue.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a réagi sur Twitter, condamnant «avec fermeté les violences et dégradations commises en marge du défilé syndical du 1er-Mai à Paris. Tout est mis en œuvre pour faire cesser ces graves troubles à l’ordre public et appréhender les auteurs de ces actes inqualifiables», a-t-il indiqué.

Itinéraire dévié

Le cortège a été invité à emprunter un autre itinéraire que celui prévu initialement, afin de poursuivre la manifestation, a indiqué la police.

Lundi, la préfecture de police avait évoqué un risque de débordement par « des groupes extrémistes » voulant faire de cette journée « un grand rendez-vous révolutionnaire », et prévoyant de « s’en prendre violemment aux forces de l’ordre ainsi qu’aux symboles du   [...]

 

 

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr