Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

La loi « fake news » : un renforcement de la dictature des mondialistes

Photographie d'illustration

Photo : (Source : ripostelaique.com)


Comment museler les citoyens et l’opposition ? Comment mettre en place une police de la pensée qui ne dit pas son nom ?

Par une loi inique, qui assassine la démocratie et la liberté d’expression, sous couvert de combattre “les fake news”, les fausses nouvelles, les rumeurs malveillantes et infamantes.

Ce que veut Emmanuel Macron, c’est un contrôle de l’information, où seule la vérité officielle aurait droit de cité lors des campagnes électorales.

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

Echaudé par la propagation de rumeurs sur sa vie privée ou l’existence supposée d’un compte aux Bahamas, durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron espère bloquer les attaques futures qui ne manqueront pas de pleuvoir comme à chaque élection.

Cette loi contre les fausses nouvelles infamantes, cache en fait une volonté de contrôler la presse, y compris les chaînes étrangères, les fournisseurs d’accès Internet et les réseaux sociaux, ainsi que tous les sites de la réinfosphère. Emmanuel Macron veut tout verrouiller.

Mais cette future loi est la porte ouverte à tous les abus.

La presse ne pourra plus délivrer une information sans preuves, donc sans dévoiler ses sources. C’est une atteinte à la liberté de l’information et à l’éthique.

Tout adversaire politique, mais aussi n’importe quel quidam un peu gênant, pourra voir fermer son compte au prétexte qu’il diffuse de fausses nouvelles.

Mais qu’est-ce qu’une fausse nouvelle ? C’est vague. Une vérité sans fournir de preuves sera donc considérée comme un mensonge ?

La censure sur les réseaux sociaux se fera à la gueule du client, en fonction de sa couleur politique. Et l’intéressé n’aura aucun recours face à la fermeture de son compte.

Et que dire des pressions de certains lobbies pour faire retirer une vérité qu’on aura travestie en “fake new” pour la circonstance ?

Les lois qui punissent la diffamation, les fausses preuves, les mensonges etc. existent déjà.

Et la France est le pays le moins libre du monde occidental, tant ses lois sont sévères pour punir les contradicteurs de la pensée unique.

Par conséquent, cette loi supplémentaire sur les “fake news”, n’a d’autre but que de verrouiller un peu plus l’information et de protéger Emmanuel Macron des attaques qui viendront de Moscou ou d’ailleurs, en 2022.

Russia Today et Sputnik, financés par le Kremlin, sont le parfait alibi pour légiférer et   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr