Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Médine au Bataclan : Le Pen, Ménard et des élus LR s'insurgent contre la programmation du rappeur

Photographie d'illustration

Photo : (© Twitter @Medinrecords)


La programmation au Bataclan de deux dates de concert du rappeur Médine a suscité de vives réactions. Affichant leur indignation, des personnalités politiques de droite et du RN sont montées au créneau pour réclamer l'annulation de ces spectacles.

Près de trois mois avant la date des concerts de Médine au Bataclan, la programmation fait d'ores et déjà couler beaucoup d'encre. Si l'événement est largement commenté sur les réseaux sociaux, il l'est également au sein de la classe politique, des élus de droite et souverainistes dénonçant l'invitation d'un rappeur aux textes provocateurs à se produire dans une salle de spectacle frappée par les attentats sanglants de novembre 2015. D'autres personnalités, néanmoins, ont tenu à apporter leur soutien à Médine.

Colère chez LR, RN et les Patriotes

La dirigeante du Rassemblement national (RN, ex-Front national), Marine Le Pen, a fustigé le fait que le rappeur puisse «déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan», accusant indirectement le rappeur de «complaisance», voire d’«incitation» au «fondamentalisme islamiste».

➤➤  Ne ratez aucun des articles: inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter.

De même Robert Ménard, maire de Béziers élu avec le soutien du Front national, a dénoncé une «provocation inadmissible», déplorant le fait que «les familles des victimes ne so[ie]nt pas respectées».

Chez Les Républicains (LR) aussi, la programmation de Médine au Bataclan a du mal à passer. Parmi les élus du parti de droite, la députée Valérie Boyer s'est ouvertement interrogée, sur Twitter, concernant la pertinence de ces concerts.

Chez LR également, le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, et le maire de Meaux, Jean-François Copé, dénoncent une programmation «insupportable».

Enfin, chez les Patriotes (le parti créé par Florian Philippot après son départ du Front national), l'eurodéputée Sophie Montel considère qu'il   [...]

 

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr