Ne pas dire stop aux migrants, c’est cautionner l’immigration de masse

Photographie d'illustration


Prétendre plonger dans une piscine sans se mouiller est une folie. Accueillir toujours plus de migrants pour qu’il n’y ait plus de migrants en est une autre.

C’est pourtant ce que font nos responsables politiques, aveuglés qu’ils sont par deux idées théoriquement fondées… mais qui fondent au contact du réel !

La première, c’est « l’intégration » des migrants. Hélas ! pas de chance, la première caractéristique d’une culture étant la résistance au changement.

La seconde, c’est le « développement » de l’Afrique. Or, voilà plus de soixante ans que tout a été tenté en ce domaine, ce qui n’a pas empêché l’Afrique de continuer à régresser (1).

➤➤  Ici, Grand choix de Vins & Spiritueux ...

En effet, selon les Objectifs du Millénaire pour le Développement (2), le recul de la pauvreté africaine exige un minimum de croissance annuelle de 7%, et ce sur plusieurs années. Mais comment atteindre ce chiffre sans le contrôle effectif des naissances – auquel s’opposent les Africains ?

Autrement dit, comment faire pour que les quelques gains de croissance acquis annuellement par l’Afrique ne soient pas aussitôt absorbés par la démographie galopante ? N’est-ce pas cette même démographie qui pousse les Africains à émigrer vers l’Europe ?

-Et si l’Europe était devenue une terre à prendre ? Et si ces nouvelles vagues d’immigrés n’étaient rien d’autre qu’une nouvelle forme de « colonisation » qui ne dit pas son nom ?

Quand donc poserons-nous les vraies questions en ce domaine ? Et surtout quand prendrons-nous les mesures d’auto-défense qui s’imposent – et qui s’imposeront d’autant plus impérativement que   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr