Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

«Cassez-vous !» : Marine Le Pen chahutée dans le Var, le RN dénonce des «nervis gauchistes» (IMAGES)

Photographie d'illustration


En déplacement dans un petit village du Var pour dénoncer l'installation d'un centre d'accueil pour réfugiés, Marine Le Pen et des représentants du Rassemblement national ont été hués par des opposants politiques venus pour en découdre.

Le symbole était fort pour le Rassemblement national (RN) : le village pittoresque de Châteaudouble dans le Var s'apprête à accueillir un centre de demandeurs d'asile prévu pour plus de 70 personnes alors que la population locale n'est que de 470 habitants. Marine Le Pen, David Rachline et Philippe Vardon se sont rendus sur place le 12 septembre pour rencontrer les riverains. Mais un autre contingent avait fait le déplacement : des opposants politiques à la ligne défendue par l'ancien Front national qui dénonce pour sa part une «submersion migratoire imposée par l'Union européenne».

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

Châteaudouble doit accueillir, dans un centre d'accueil et d'orientation (CAO), un maximum de 72 demandeurs d'asile de sexe masculin, qui ont vocation à rester entre un et neuf mois, le temps que leurs dossiers soient étudiés. L'autorisation donnée par la préfecture à ce centre géré par l'association Forum Réfugiés est de deux ans.

« C'est comme si demain on imposait 12 millions de migrants en France en l'espace d'une nuit »

«Ce petit village de Châteaudouble est symbolique de ce qui se passe dans toute la France aujourd'hui», a estimé la présidente du Rassemblement national au cours d'une déambulation qu'elle a dû écourter, face aux opposants venus protester contre sa venue. «Le FN, on n'en veut pas chez nous», criait une manifestante, «Cassez-vous !» criait un autre, alors qu'une pelleteuse avait été installée pour lui barrer l'accès à une partie du village. «Marine, Marine», scandaient de leur côté les partisans de Marine Le Pen.

Le responsable du RN dans le Var et président du groupe RN au conseil, Frédéric Boccaletti, a fait savoir à l'AFP qu'il avait porté plainte après ces protestations, pour «entrave à la liberté de circulation, insultes et menaces», dénonçant un   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr