Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

DOCUMENT FRANCE 3. "Les policiers m'ont pris quatre fois à Hendaye" : la nouvelle route des migrants passe par le Pays basque

Photographie d'illustration


La politique migratoire restrictive des Italiens a une conséquence directe. Les migrants tentent désormais leur chance au Pays basque espagnol. Les effectifs de police ont été renforcés.

Au Pays basque espagnol, tout près de la frontière française, des groupes de migrants ont fait leur apparition cet été. Ils sont originaires pour la plupart d'Afrique de l'Ouest. "J'étais en Libye, mais la Libye a fermé. Pour accéder en Italie, c'est risqué", témoigne Ibrahim, un migrant originaire de Guinée. Avec le durcissement de la politique italienne, beaucoup de migrants se sont tournés vers l'Espagne. Ils traversent la mer Méditerranée depuis le Maroc. Une option moins risquée mais plus coûteuse. "Moi j'ai payé 1 400 euros. Mais il y en a d'autres qui paient 3 000 euros, parfois même jusqu'à 5 000 euros", confirme Ibrahim.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

Une présence policière renforcée dans la région

Désormais, il veut passer en France. Il a déjà été refoulé par la police, qui lui a remis un document, mais ça ne le décourage pas. Il ne peut pas se payer un passeur. "Pour rentrer à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), il faut payer entre 100 et 150 euros", selon Ibrahim. En quelques mois, les contrôles se sont multipliés. La présence policière est de plus en plus visible. Une compagnie de CRS s'occupe spécialement de l'afflux de migrants. Selon la Croix-Rouge, ils   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr