Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Fonctionnaires en moins, hausse du déficit et baisses d’impôts… Ce que contient le budget 2019

Photographie d'illustration


MONEY Le Projet de loi de finances 2019 (PLF) est déjà sous le feu des critiques, après sa présentation ce lundi en Conseil des ministres...

Le gouvernement a présenté ce lundi son budget pour l’année 2019. Le Projet de loi de Finances (PLF), deuxième budget du quinquennat Macron, oscillera entre baisses d’impôts et coupes budgétaires. Face aux critiques qui se sont déjà élevées, le gouvernement a défendu la cohérence de son budget.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

Le PLF 2019 se traduira ainsi selon Bercy par un allégement d’impôts de six milliards d’euros pour les ménages, malgré des hausses de taxes sur les carburants et le tabac, évaluées au total à 2,3 milliards d’euros. Ce geste fiscal, reposant principalement sur une nouvelle baisse de la taxe d’habitation et la suppression des cotisations sur les heures supplémentaires, constitue « la plus grande baisse d’impôts pour les ménages depuis 2008 », a insisté le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

18,8 milliards d’euros de baisses d’impôts pour les entreprises

Les entreprises bénéficieront quant à elles d’une nouvelle baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) et de la transformation du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en baisses de charges, soit une réduction d’impôt totale de 18,8 milliards d’euros.

La présentation du projet de loi de finances 2019 survient à un moment compliqué pour le gouvernement, confronté à des critiques persistantes sur la question du pouvoir d’achat, mais aussi à un tassement de la croissance, qui a plafonné à 0,2 % au premier comme au deuxième trimestre 2018.

Année difficile pour les caisses de l’Etat

Il a fallu prendre en compte ce plafonnement du PIB à 1,7 % pour l’année 2018 mais aussi la mise en place de la réforme du CICE, qui représente une facture de 40 milliards d’euros pour les caisses de l’Etat. Pour réussir ce numéro d’équilibriste, Bercy a dû se résoudre à procéder à un tour de vis sur les   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr