Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

L'Italie a-t-elle fait révoquer le pavillon panaméen de l'Aquarius ?

Photographie d'illustration


Après Gibraltar, le Panama va retirer son pavillon à l'Aquarius, le dernier navire humanitaire à assurer le sauvetage de migrants en Méditerranée. Alors que les ONG dénoncent des pressions de l'Italie, Matteo Salvini affirme n’y être pour rien.

Le Panama va priver de pavillon le navire Aquarius qui porte secours aux migrants en Méditerranée. Les autorités du pays ont admis redouter des conséquences politiques si elles maintenaient le pavillon, tandis que Matteo Salvini a réfuté toute pression de son gouvernement sur le Panama.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

Le 23 septembre, les autorités maritimes du Panama ont déclaré que l'Aquarius devait «malheureusement être exclu de leur registre car la persistance de ce pavillon «impliquerait de sérieuses difficultés politiques pour le gouvernement panaméen et pour la flotte panaméenne qui travaille dans les ports européens». La veille, elles avaient évoqué «la réception de rapports internationaux indiquant que le navire ne [respectait] pas les procédures juridiques internationales concernant les migrants et les réfugiés pris en charge sur les côtes de la mer Méditerranée». Gibraltar avait déjà révoqué le pavillon de l'Aquarius un mois plus tôt. Après la défection du Panama, le bateau risque donc de devenir un «pirate humanitaire».

Réagissant aux arguments présentés par le Panama, Médecins sans Frontières, qui affrète le navire en partenariat avec SOS Méditerranée, a publié un communiqué le 23 septembre blâmant des «pressions politiques et économiques évidentes» de la part du gouvernement italien. «Le 22 septembre, l'équipe de l'Aquarius a été choquée d'apprendre qu'une communication officielle émanant des autorités panaméennes indiquait que le gouvernement italien les avait exhortées à prendre des "mesures immédiates" contre l'Aquarius», dénonce l'ONG dans le document. Toutefois Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur italien, s’est défendu dans un tweet du 23 septembre au soir de   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr