Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Macron prend vraiment les retraités pour des débiles

Photographie d'illustration


« Arrêtez d’emmerder les retraités ». L’injonction jupitérienne lâchée par Macron à ses collaborateurs a de quoi surprendre.

Non parce qu’elle rappelle aux plus anciens la célèbre sortie de Georges Pompidou qui, s’adressant à son Premier ministre de l’époque, un certain Jacques Chirac, lui lança : « Arrêtez d’emmerder les Français. Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre ! ». Mais parce que le chef de l’État veut donner l’impression de prendre soudainement conscience de la réalité de la situation dans laquelle vivent les retraités. Les sondages en chute libre du locataire de l’Élysée n’y sont sans doute pas étrangers.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

En cette rentrée 2018, Macron, à qui tout avait réussi jusqu’à présent, semble avoir perdu la main. Le joueur de bonneteau a été pris la main dans le sac à magouilles avec l’affaire de son sulfureux collaborateur, Alexandre Benalla, dont l’audition par la commission d’enquête sénatoriale n’a pas permis de définir le rôle exact.

Alors que chaque semaine apportait son lot de révélations, toutes plus surprenantes les unes que les autres, l’Élysée était à nouveau ciblé en la personne de son secrétaire général, le discret Alexis Kohler, bras droit de Macron, soupçonné de prise illégale d’intérêts du fait de ses liens familiaux avec le groupe Suisse MSC, principal client de la société STX propriétaire des chantiers de Saint-Nazaire. Puis, ce fut la démission surprise de Nicolas Hulot, annoncée un beau matin à la radio par le ministre de l’Écologie lui-même, qui prit tout le monde de court. Dans la foulée, si l’on ose dire, le ministre des Sports, Laura Flessel, en profita pour quitter le navire, rattrapé par ses démêlés avec le fisc. Et ce n’est pas fini ! Le 22 août, un article du Canard enchaîné accusait Françoise Nyssen, le très progressiste ministre de la Culture, d’avoir réalisé des travaux d’agrandissement des locaux parisiens de sa maison d’édition, « Actes Sud », sans permis de construire.

Cela commence à faire beaucoup pour les Français, en particulier pour les retraités qui avaient massivement voté pour un   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr