Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Belgique : six mois de prison ferme pour un commentaire raciste sur Facebook

Photographie d'illustration


Un Belge s’était réjoui de la mort d’un compatriote d’origine turque dans l‘attentat commis à Istanbul en janvier 2017, dans un commentaire raciste sur Facebook. Il a été condamné à une peine sévère : six mois de prison ferme et 4 000 euros d'amende.

Diffuser un message de haine raciale sur Facebook peut coûter très cher. Un internaute belge, qui s’était réjoui sur Facebook de la mort d'un concitoyen à cause de ses origines turques, s'est vu infliger six mois de prison.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

«Qu’importe qui nous sommes, nous massacrons ces cafards», avait écrit cet internaute Belge sur Facebook à la suite de l'attentat islamiste sanglant survenu le 1er janvier 2017 à Istanbul dans une discothèque, et qui avait causé la mort de 39 personnes. Ce message de haine raciale envers les Turcs en guise d'oraison funèbre a valu à son auteur jugé en Belgique une condamnation à six mois de prison ferme et 4 000 euros d’amende.

« Qu’importe qui nous sommes, nous massacrons ces cafards »

Patrick Charlier, directeur du centre pour l'égalité des chances Unia qui s'était constitué partie civile, a réagi au verdict : «Ce jugement est essentiel. Ce qui se dit sur les réseaux sociaux touche de véritables personnes. Beaucoup d’internautes pensent encore qu’ils peuvent tout se permettre sur la toile. Ce n’est pas le cas. L’incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination est interdite dans la rue et sur   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr