Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Davet et Lhomme dans le viseur de la presse française pour leur enquête sur l'islamisation du 93 ?

Photographie d'illustration


Le dernier ouvrage des enquêteurs, connus pour avoir couvert de grandes affaires, rencontre un accueil mitigé dans la profession, qui critique notamment leur méthodologie. Le sujet, l'islamisation des banlieues, est-il étranger à cette réaction ?

Gérard Davet et Fabrice Lhomme sont des grands reporters de premier plan reconnus et adoubés par leurs pairs pour leur travail au Monde. A leurs états de service, on peut noter les enquêtes suivantes : l'affaire Bygmalion, l'affaire des écoutes de l'Elysée, celle des listings HSBC, les SwissLeaks et un livre entretien bien connu avec l'ancien président François Hollande intitulé Un président ne devrait pas dire ça…

➤➤  Ici, Mode femmes, hommes, enfants, automne hiver .

Les deux journalistes d'investigation ont été notamment soutenus par la profession en 2014 lorsque l'entourage de Nicolas Sarkozy avait annoncé son intention de leur nuire. Mais après leur dernière enquête sur l'islamisation de la Seine-Saint Denis, intitulée Inch'allah, l'islamisation à visage découvert, et publiée le 17 octobre, les deux compères font face à un accueil plus mitigé, aussi bien dans la presse que sur les réseaux sociaux.

Police, éducation, clientélisme électoral : des révélations peu ordinaires

Après huit mois de travail, les résultats de leur enquête font état de plusieurs cas tendant à montrer des incursions de l'islam dans des secteurs inattendus. Un des volets du livre les plus polémiques qui a été retenu par les commentateurs est celui qui décrit l'ambiance au sein de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Selon l'enquête, une dizaine de policiers de religion musulmane auraient réclamé de la viande halal à l'occasion d'un barbecue annuel de la SDPJ93. Ils auraient également préféré éviter le contact avec les femmes chargées du service. Puis, ils auraient exigé que les femmes ne touchent plus au barbecue en question.

Les policiers concernés ont démenti une partie de ces informations lors d'une interview accordée au journal Libération et ont précisé : «C’est totalement faux. Ceux qui voulaient manger halal pouvaient manger halal, comme dans toutes les administrations françaises. Tout le monde avait le droit de manger ce qu’il voulait.»

Un communiqué soutenu par la Mobilisation des policiers en colère (MPC) est venu appuyer ce témoignage : «Aucun personnel féminin de ce service ne subit une quelconque forme d’islamisation et   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr