Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Nantes ravagé par l’immigration : l’opposition allume Johanna Rolland

Photographie d'illustration


Nantes ravagée par l’immigration clandestine, les « ONG » gauchistes et autres antifas dégénérés pro-migrants, Nantes, troisième tonneau des Danaïdes après Calais et Paris, avec aux manettes de sa destruction aveugle l’ineffable maire socialiste Johanna Rolland, soutenue par la crème des écolos shootés à l’utopie du vivre-ensemble ! Voilà le tableau que nous peint Louis-Benoît Greffe, chroniqueur à Breizh Info, à travers le compte rendu du dernier conseil municipal de la Ville, tellement emblématique de la gabegie, du gaspillage d’argent public et de l’impéritie mortifère qui conduisent au naufrage de notre pays. Je l’offre in extenso à votre lecture :

Le dernier conseil municipal de Nantes, qui s’est tenu le vendredi 12 octobre, a été très tendu. En cause, le vote d’une rallonge budgétaire de 4 millions d’euros au CCAS de Nantes pour la « mise à l’abri » des 698 migrants illégaux du square Daviais dans des gymnases jusqu’ au moins fin octobre. Cette question a donné lieu à de vifs débats entre majorité et opposition. Alors que 30 à 40 migrants continueraient d’arriver chaque jour à Nantes – soit un millier par mois – la municipalité socialiste de Johanna Rolland ne semble avoir aucune réponse durable à cette problématique.

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

Aïcha Bassal, adjointe à la vie associative, l’égalité, la lutte contre les discriminations, a introduit la délibération en parlant d’un « moment important humainement » de solidarité avec « des hommes et des femmes qui quittent leur pays en guerre » : ça commençait mal. Les migrants du square Daviais sont en très grande majorité des hommes seuls, venus de pays qui ne sont plus en guerre depuis peu (Érythrée, Éthiopie) ou qui ne le sont pas du tout (Djibouti, Guinée…).

Pierre-Emmanuel Marais est un élu de l’UDB auquel la majorité socialiste a filé un strapontin. À Nantes Métropole il s’occupe de la « diversité linguistique ». Il s’est montré plus près de la réalité en indiquant que « depuis quelques années le nombre d’exilés [migrants] ne cesse d’augmenter ». Il a en effet augmenté de 23 % sur un an alors qu’ailleurs il baissait. « Sans doute existe-t-il un pouvoir d’attraction de notre métropole […] L’accueil ne peut pas être par principe illimité ni inconditionnel ». Cela ferait pourtant les affaires de la « diversité linguistique ».

Conseiller municipal UDI puis LREM, Hervé Grélard affirmait que la « mise à l’abri » des migrants faisait partie des   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr