Le site Docjeanno® est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant Docjeanno® en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Pour Sergueï Lavrov, «les populistes créeront peut-être le mainstream de demain»

Photographie d'illustration


Interrogé en exclusivité par trois médias français dont RT France, le ministre russe des Affaires étrangères a livré sa vision des relations entre l'Europe, qu'il ne confond pas avec l'UE, et la Russie.

Le 12 octobre, le ministre russe des Affaires étrangères a été interrogé en exclusivité par trois médias français, dont RT France. A cette occasion, Sergueï Lavrov est revenu sur les relations entre l'Union européenne et la Russie en évoquant le dialogue qu'entretient Moscou avec des personnalités politiques européennes dites «populistes».

➤➤  Ici, retouvez les petits prix shopping ...

«Si cette personne représente une force politique qui existe dans le cadre juridique légal, si cette personne ne viole par les lois de son pays ni le droit international, alors pourquoi cette personne devrait devenir infréquentable ? A cause du simple fait que cette personne reflète des approches qui ne s’inscrivent pas dans le mainstream européen contemporain ?», s'est ainsi interrogé le chef de la diplomatie russe. Selon Sergueï Lavrov, refuser un tel dialogue ne serait pas démocratique. «Personne ne sait ce que sera le mainstream dans un certain nombre d’années. Et peut-être les personnes marginales d’aujourd’hui, les populistes comme on les appelle, vont créer le nouveau mainstream à l'avenir. Personne ne le sait», a-t-il poursuivi.

Moscou veut une Europe forte et indépendante

De manière plus large, Moscou recherche selon le ministre des Affaires étrangères une relation stable et respectueuse. Une relation qui nécessite selon lui «une Europe unie, forte, prévisible, une Europe qui décide elle-même de son avenir, qui désigne elle-même ses partenaires et prend des décisions sur ses actions vis-à-vis des autres partenaires». Or, pour l'heure, a-t-il déploré, «l’Europe ne donne pas l’impression d’être autonome».

«Peut-être que les leaders européens s’en rendent compte et, par conséquent, cherchent à discuter de cette situation et à comprendre quelle est la place de l’Europe dans le monde contemporain. Surtout quand le centre de développement économique se déplace désormais vers les   [...]

 

✎ Blogueur pro « Éditorialiste » Concepteur - Rédacteur web J.N.W. Le Guillou (Direction) | direction.jeannoel.leguillou@docjeanno.fr | Membre 20 Minutes.fr